• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Commémoration des attentats : les témoignages de solidarité seront archivés

Commémoration des attentats, place du Martroi à Orléans. / © France 3 Centre-Val de Loire
Commémoration des attentats, place du Martroi à Orléans. / © France 3 Centre-Val de Loire

Les places du Matroi et de la République, à Orléans, sont devenues des lieux symboliques où les citoyens ont exprimé leur solidarité après les attentats commis en France. La mairie a décidé de conserver aux archives ces témoignages déposés en hommage aux victimes.

Par D.Cros

C'était il y a un an jour pour jour... Les Français se mobilisaient pour dire "non" au terrorisme, pour défendre les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité. Cette journée d'unité nationale faisait suite aux événements tragiques survenus, le 7 janvier 2015, à la rédaction de Charlie Hebdo. 

A Orléans, des centaines de personnes s’étaient spontanément rassemblées après la tuerie. Les citoyens avaient exprimé leur solidarité en déposant des fleurs ou des bougies sur les places du Martroi et la République. Ils avaient affiché leur unité face à la terreur et fait de ces places des lieux de recueillement et de mobilisation contre le terrorisme. 
Commémoration des attentats, place du Martroi à Orléans. / © France 3 Centre-Val de Loire
Commémoration des attentats, place du Martroi à Orléans. / © France 3 Centre-Val de Loire
Une mobilisation sans précédent, renouvelée de nouveau, après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris et à Saint-Denis. 

La mairie a décidé de conserver les témoignages recueillis dans ces archives. Une manière symbolique de montrer qu'Orléans n'oubliera pas...

► Reportage de Marine Demazure et Benjamin Savart

Commémoration des attentats : les témoignages de solidarité seront archivés
Les places du Matroi et de la République, à Orléans, sont devenues des lieux symboliques où les citoyens ont exprimé leur solidarité après les attentats commis en France. La mairie a décidé de conserver aux archives ces témoignages déposés en hommage aux victimes. - France 3 Centre-Vald e Loire - Marine Demazure et Benjamin Savart



Sur le même sujet

Agathe Fournigault : "Le Grenelle des violences conjugales de Marlène Schiappa ? Une supercherie !"

Les + Lus