Confinement : quand La Poste veille sur nos parents isolés en Centre-Val de Loire

Durant la crise sanitaire, les visites à domicile des facteurs sont rendues gratuites pour les personnes âgées et isolées. / © La Poste
Durant la crise sanitaire, les visites à domicile des facteurs sont rendues gratuites pour les personnes âgées et isolées. / © La Poste

Pendant toute la durée du confinement, La Poste offre une visite physique ou téléphonique hebdomadaire aux personnes âgées et isolées sur leur demande ou celle de leur famille. En Centre-Val de Loire, 222 personnes bénéficient de ce service actuellement gratuit.

Par Barbara Gabel

"Je les considère comme mes grands-mères, elles sont tellement attachantes !" Marie, 32 ans, est factrice à Lailly-en-Val, dans le Loiret. Depuis plus d’un an, pendant sa distribution de courrier, elle s’arrête au domicile de deux dames âgées et isolées dans le cadre des visites proposées par La Poste. "Elles vivent assez mal le confinement", témoigne la jeune femme. "Alors elles sont contentes de voir que je continue les visites."

Lancé en 2017, le service Veiller sur mes parents propose une visite régulière aux personnes âgées par les facteurs. Pendant la période de confinement, ce service n’est plus facturé aux adhérents, et les nouveaux clients qui souhaitent en bénéficier peuvent demander une visite gratuite par semaine.
 
 

Rassurer les proches d’un parent vieillissant

Comme toute la profession, Marie a dû adapter son organisation pour protéger sa santé et celles des personnes qu’elles visitent à domicile. Gel hydro alcoolique, lingettes désinfectantes, masques à disposition… Et discussions en dehors du domicile.
 

Je reste dans la rue et on discute à 3 mètres de distance, par la fenêtre. La différence, c’est que je n’ai pas droit au petit café ou au jus d’orange habituel !
Marie, factrice à Lailly-en-Val (Loiret)


Au fil des visites, une relation de confiance s’est créée entre Marie et ses deux "grands-mères", avec qui elle arrive rapidement à voir si elles se portent bien ou non.
 
Pendant le confinement, la rencontre entre Marie et ses "grands-mères" se déroule à la fenêtre. / © La Poste
Pendant le confinement, la rencontre entre Marie et ses "grands-mères" se déroule à la fenêtre. / © La Poste

Car, au-delà d’engager un dialogue, la factrice doit envoyer via son smartphone un compte-rendu aux proches, avec les éventuels besoins émis par la personne (courses, réparations, etc.) à chaque fin de visite. Elle peut également déclencher une alerte et prévenir les secours si la situation le nécessite. Marie précise qu’avant chaque rendez-vous, elle téléphone pour confirmer que la personne est disposée à recevoir une visite. En cas de non-réponse, elle se rend au domicile pour vérifier que tout va bien.
  

« On parle de la pluie et du beau temps »

Pour les personnes qui ne souhaiteraient ou ne pourraient pas recevoir de visites du facteur pendant le confinement, des visites téléphoniques sont mises en place. C’est le cas de Henri, 76 ans, bénéficiaire du service de visites depuis plus de deux ans. "Depuis la mort de ma femme, je me sens très seul… Je connais à peine mes voisins", confie celui qui vit à Saint-Jean-de-la-Ruelle, loin de sa fille et de son petit-fils à Paris. "Et encore pire avec le confinement, personne ne se dit plus bonjour !"
 

Pour éviter cet isolement qui s’intensifie avec la crise sanitaire, c’est Jean-Christophe, responsable de l’action commerciale à La Poste, qui lui passe des coups de fil deux fois par semaine pendant la période de confinement. "Pendant une dizaine de minutes, on parle de la pluie et du beau temps, je m’assure que tout va bien", témoigne-t-il. Des coups de fils très précieux pour Henri : "Ça me fait plaisir, quelqu’un s’intéresse enfin à moi !"

Au total, 222 personnes âgées et isolées bénéficient du service dans la région Centre-Val de Loire.
 

Comment demander au facteur de "Veiller sur mes parents" ?

Pour bénéficier gratuitement d'une visite par semaine réalisée par le facteur, il est possible de se renseigner et d’adhérer par Internet sur le site de La Poste ou par téléphone au 0 800 000 011 (service et appel gratuit). Les personnes qui souhaitent en bénéficier en cette période de confinement ne peuvent pas demander plus d’une visite hebdomadaire.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus