Coronavirus : la classe à la maison, comment parents, élèves et enseignants s’organisent en région Centre-Val de Loire ?

© Unsplash
© Unsplash

Après deux jours forcés d’école à la maison, les parents comme les plateformes en ligne saturent. Les espaces numériques de travail (ENT) ont été tellement sollicités ces derniers jours qu’il était parfois impossible aux élèves et aux enseignants d’accéder aux documents en ligne. 

Par Juliette Roché

Mardi 17 mars dans l'après-midi, les directeurs.ice.s d’académie faisaient le point avec le ministère de l’éducation pour régler les différents dysfonctionnements et les lourdeurs liés à l’accès aux cours en ligne. Problèmes de connexion aux serveurs, d’accès au matériel informatique pour certains élèves et prise en charge des enfants du personnel de santé ont été abordés pour trouver des solutions. 

Saturation du réseau 

À l’académie Orléans-Tours, les problèmes de connections ont été rapidement pris au sérieux. Les serveurs étant installés en région, ce sont les services régionaux qui ont été mis sur le pont pour pallier les bugs de connexion. Les plateformes n’étaient pas configurées pour être autant sollicitées au même moment. Depuis lundi, les équipes informatiques travaillent donc à résorber la saturation du réseau. Pour autant, ce matin, certains enseignants et élèves avaient toujours des difficultés à accéder aux Espaces numériques de travail. 

Télétravail pour tous, parents comme élèves

Pour Paul Agard du FSU-SNUIP37, cela ne suffit pas. « Le rectorat souhaite être positif mais en REP ou REP+, là où j’enseigne, il n’y a pas d’accès au numérique. Dans les familles connectées, il n’y a pas non plus un ordinateur par personne. » Cet enseignant de CM2 à Joué-les-Tours dénonce le manque d’organisation de l’académie et le manque de bon sens.
« Dans ma situation, je dois télétravailler pour mes élèves, mais, mes enfants n’ont pas accès à un poste informatique donc, ils n’ont pas accès à leurs documents. » Car même dans les familles connectées, le nombre de poste informatique (PC ou Tablette) est un réel enjeu quand les parents télé-travaillent. D’autant que les exercices doivent être rendus pour la plupart en version papier… et il n’y a pas forcément une imprimante par foyer! 
Pour Paul Agard, il y a un réel « décalage entre ce que désire le ministère et la réalité sur le terrain. »

Région et départements mettent à disposition des tablettes ou des PC

La région et les départements ont pourtant pour mission de résorber cette fracture numérique depuis longtemps. Et d’autant plus pour permettre la continuité pédagogique voulue par le ministère. La région Centre-Val de Loire a lancé une politique d’accès au numérique en décembre 2019. Les élèves boursiers de la région peuvent acquérir un ordinateur pour 17€, et les non-boursiers, pour 300€. Près de 2 000 élèves ont déjà bénéficié de cette mesure. Pendant la crise, François Bonneau a « demandé aux proviseurs de mettre à disposition des élèves les ordinateurs et tablettes qui ne sont pas utilisés à cause du confinement. » De nombreuses tablettes ont déjà été fournies aux élèves dépourvus de matériel informatique depuis le début du confinement.  

Pour les collégiens, ce sont les conseils départementaux qui peuvent fournir du matériel. Encore faut-il qu’il y en ait. Dans le Loir-et-Cher, certain collégiens ont été identifiés et dotés notamment au collège de Bracieux. La mise à disposition d’un matériel informatique relève du cas par cas. Impossible pour le moment de déployer en grand nombre de tablettes, d’autant qu’elles ont été configurées uniquement sur le réseau wifi des collèges. Depuis 2017, le conseil départemental du Loir-et-cher avait doté certains établissements de tablettes. Ce qui peut expliquer le manque de demandes aujourd’hui. 
Dans le Cher, le président du conseil départemental, Michel Autissier avoue que les départements n’en sont pas au même point sur tous les sujets. « Dans le Cher, on est calé en ce qui concerne les accueils d’urgence, crèches et collèges, pour le télétravail dans les collèges, cela repose sur la région, l’académie et les départements donc le point de demain matin sera plus constructif.  »   

 

Quelques ressources en ligne

La classe à la maison, c'est aussi l'occasion d'une solidarité pédagogique. Editeurs, institutions et particuliers multiplient l'accès aux ressources en ligne et petits conseils pour faire des parents, des enseignants au top.

La BNF met en ligne gratuitement des ressources pour les élèves, des eBook et de nombreuses conférences. 

Radio France (France Culture et France Musique) proposent aussi des ressources en ligne. La maison ronde promet de mettre en ligne « toutes les disciplines des programmes scolaire » : Philosophie, économie, littérature, histoire et sciences. A vos podcasts! 

Les éditions La Découverte mettent en ligne gratuitement aussi plus d’une centaine d’ouvrages. Notamment des essais, à consulter en ligne.

Pour les petits et les moyens, l’application Bayam est désormais téléchargeable gratuitement. Elle propose des jeux pédagogiques pour les 3-6 ans et les 7-10 ans.

Lumni permet de voir ou revoir ses fondamentaux pour les élèves de primaires. 

Educ’arte Près de 1 300 vidéos réalisé par ARTE à destination des enseignants et des élèves sont désormais en accès libre. Il suffit de demander un accès gratuit quand on n’est pas abonné. 

CNED : https://www.cned.fr/ Propose des ressources pour les élèves du 1er degré jusqu’au lycée. https://www.cned.fr/maclassealamaison/ 
Des classes virtuelles peuvent être créés par les enseignants pour recréer une dynamique de groupe. 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus