Crise aux urgences : la colère du personnel s'étend

Publié le Mis à jour le
Écrit par Elsa Cadier
© Maxppp/Cédric Jacquot

Manque de moyens humains et financiers, les services d'urgence des hopitaux sont au bord de l'implosion. En Centre-Val de Loire, depuis le jeudi 6 juin, certains services sont en grève. Le mouvement s'étend à toute la région


La colère des urgentistes s'étend

Personnels à bout, burn-outs, arrêts maladie, manque de moyens humains et financiers... Le personnel des services d'urgence n'en peut plus et le mouvement de colère s'étend. Selon les chiffres donnés lundi 10 juin par le collectif Inter-Urgences (il rassemble les paramédicaux des services aides-soigants, infirmiers, brancardiers, etc...), 95 services sont aujourd'hui en grève. Mardi 11 juin, une nouvelle journée d'action est organisée à l'appel de l'intersyndicale CGT, FO, Sud, CFE-CGC. Le personnel soignant réclame, entre autres, des hausses de salaires et surtout plus d'effectifs. Le mouvement est très suivi dans les hôpitaux de la région Centre-Val de Loire. 
   

Une solution à effet placebo ?

La ministre de la Santé, Agnès Buzyn a annoncé, jeudi 6 juin, le lancement d'une mission de "refondation" des services d'urgences et un soutien financier aux établissements connaissant des surcroîts d'activité. Agnès Buzyn a confié une mission au Conseil national de l'urgence hospitalière (CNUH) et au député (LREM) Thomas Mesnier. Le rapport sera rendu à l'automne, à l'issue d'une concertation incluant médecins et paramédicaux. Pour la ministre, le désengorgement passe, pour partie, par la e-santé et la télémédecine via la plateforme "MesDocteurs". Mais cela ne suffira certainement pas à soulager le personnel des urgences.
 

MesDocteurs, plateforme de télémédecine créée en France  en 2015

MesDocteurs représente plus de 100 000 mises en relation depuis 2015, 3.000 heures de visio entre un patient et un médecin sur 2018. MesDocteurs fonctionne 24/7 dans des espaces sécurisés et adaptés aux usages. La plateforme a été créée pour donner l'accès aux soins aux patients les plus isolés. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.