• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Ensemble c'est mieux !

Du lundi au vendredi à 10h50 sur France 3 Centre-Val de Loire
Logo de l'émission Ensemble c'est mieux !

KiwipWatch, l'alternative au téléphone mobile pour les 6-11 ans

© Kiwip
© Kiwip

Si vous êtes parents, vous êtes souvent inquiets… Alors glisser un téléphone mobile dans le cartable de votre enfant pouvait rassurer, sauf que depuis cette rentrée, ce n’est plus possible ! La solution ? La KiwipWatch. Une montre qui permet à toute la famille de rester connectée.

Par Emilie Canton

Revoir l'émission

Fin 2017, le Ministre de l’Éducation Nationale (Jean Michel Blanquer) avait annoncé des mesures pour interdire le téléphone portable à l’école et au collège dès la rentrée 2018. Ça y est, on y est, c’est fait, c’est classé… sauf que si on en croit des sondages, l’histoire n’a pas fini de faire « jazzer » dans les chaumières car 77% des parents considèrent qu'il est nécessaire au collège, et ce dès la 6e. C’est là que la Kiwipwatch arrive à point nommé, comme une alternative ingénieuse à l'interdiction du téléphone mobile en classe. L'invention est française, elle a 2 ans. Ce sont Mathieu Lim et David Tao qui ont eu cette idée, parce qu’ils étaient eux-mêmes des papas inquiets.
 

"Kiwipwatch", la montre qui relie les 6-11 ans à leur famille, façon balise argos.


Elle fonctionne comme un téléphone mobile, avec une carte SIM, elle se recharge sur secteur, on peut recevoir ou passer des appels et envoyer et recevoir des messages écrits. Mais la comparaison s'arrête là. Avec la Kiwipwatch, les contacts sont configurés via une application parentale, autrement dit, ce sont les parents et les parents seulement qui les enregistrent. Fini les bavardages avec des amis ou les débordements sur les réseaux sociaux, la montre ne permet d'être en contact qu'avec des personnes utiles en cas de besoin : parents, grand-parents, voisins ou proches. Et ce, en dehors des heures de classes ! Car l'un des atouts majeurs de la montre, c'est son mode « classe ». Les parents programment les horaires de cours, pendant lesquels toutes les fonctions téléphoniques sont désactivées. Donc pas d’appel, pas de texto en classe. 
 

Géolocalisation, GPS, coach en activité physique... Elle a plus d'un tour dans son cadran !


Autre fonction : la montre permet de géolocaliser l’enfant, en temps réel, à l’extérieur comme à l’intérieur. Attention, seuls les contacts autorisés par l’administrateur (le parent qui programme la montre), peuvent visualiser la localisation de l’enfant. On peut aussi enregistrer un itinéraire de sécurité qui va guider l’enfant, s’il a à se déplacer seul, façon GPS au poignet. Et même entrer un zone de sécurité, pour recevoir une notification quand l’enfant sort de la zone. Bref, c’est rassurant.

La montre a d’autres utilités pratiques : une fonction « SOS », avec un raccourci sur lequel peut cliquer l’enfant. Au moment où il clique, on obtient en simultané une vue précise à 360° de là où il se trouve.

Plus gadget, un animal virtuel, le « kiwipi », est intégré dans la montre. Il encourage l’activité physique de l’enfant, car il se nourri de ça : plus l’enfant bouge, plus il gagne de points et les points nourrissent l’animal. La montre fait aussi réveil, elle résiste à la pluie et surtout, à la différence d’autres produits du même genre, elle a un écran adapté aux enfants et tout est réglable et personnalisable : le fond d’écran, la luminosité...
 

La Kiwipwatch existe en 5 coloris. Elle est en vente sur Internet et dans de nombreux magasins de la région Centre Val de Loire. Comptez 149 euros. 119, si vous souscrivez au forfait illimité proposé par le fabricant, qui est à un petit peu moins de 10 euros par mois. C’est cher, mais performant : l’invention a déjà reçu plusieurs prix, dont le 1er prix des challenges numériques 2017 !

REVOIR L'ÉMISSION DU LUNDI 3 SEPTEMBRE EN CLIQUANT ICI.

La filière du cornichon français lancée dans le Loir-et-Cher progresse bien