• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Dimanche en politique - Centre-Val de Loire

Dimanche à 11h25
Logo de l'émission Dimanche en politique - Centre-Val de Loire

VIDEO. Services publics en région Centre-Val de Loire : émission spéciale “Grand débat national”

Le Grand débat national se déroule jusqu'au 15 mars 2019 / © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP
Le Grand débat national se déroule jusqu'au 15 mars 2019 / © PHOTOPQR/VOIX DU NORD/MAXPPP

À l'occasion du « grand débat national », France 3 Centre-Val de Loire et les radios du réseau France Bleu donnent la parole aux Français pour débattre avec des maires, des élus, des responsables associatifs et des citoyens sur des questions essentielles liées au services publics.

Par France 3 Centre-Val de Loire

Revoir l'émission

À l’occasion du Grand Débat National, les rédactions de France 3 et France Bleu s’associent en Centre-Val de Loire pour une émission spéciale consacrée aux services publics et diffusée le samedi 9 février sur France Bleu et le dimanche 10 février sur France 3 Centre-Val de Loire.

Avec leurs invités, ils évoquent des sujets liés à la santé, à l'éducation et à la mobilité :
  • Isabelle Baudouin, ardente défenseur du service public, syndicaliste
  • Christophe Villemain, maire de Mosnes (37)
  • Loïc Vaillant, président du CODEV de Tours Métropole Val de Loire 
  • Eric Chevée, président du CESER Centre-Val de Loire.
  • Claire Moreau, collectif "C'est pas demain la veille" en direct du Blanc (Indre)
 

Repay de l'émission "Grand débat national : état des lieux"



Franck Leroy – France 3 Centre Val de Loire – et Antoine Denéchère – France Bleu Orléans – investissent le grand plateau de France 3 avec leurs invités pour vous permettre de mieux comprendre les enjeux de la consultation nationale voulue par le Président de la République.

Avec eux, ils détaillent les conséquences potentielles de ce processus inédit dans la Vème République. L’occasion de confronter les points de vue, notamment à propos de la réorganisation attendue des services publics, et de débattre des objectifs face aux fortes attentes des français. Inégalités territoriales, fractures sociales… les organisateurs de débats viendront rendre compte des questions, propositions ou des idées exprimées par les citoyens pour améliorer la situation dans leurs villages, bourgs, quartiers ou villes.

Eric Chevée, président du CESER, rappelle que le Centre-Val de Loire est une grande région mais qu'elle est peu peuplée. Il y faut 2 à 3 fois plus de temps pour accéder aux services publics que dans d'autres régions (source Insee).
 

 

La santé au coeur du débat national

Faut-il obliger des médecins à s'installer ? C'est l'une des questions posées dans le cadre de l'émission. Eric Chevée considère qu'avant de passer à la coercition, il faut d'abord expérimenter d'autres pratiques. Il ajoute que "le problème, c'est qu'on n'a pas formé assez de médecins et que la solution à moyen ou long terme serait de former davantage de médecins en Centre-Val de Loire".

Pour la syndicaliste Isabelle Baudoin, "c'est un choix politique que de réduire les coûts à tous prix". Elle ajoute : "on n'écoute pas les citoyens et la fermeture de la maternité du Blanc en est un exemple concret (...) Quand le seul critère, c'est l'argent qu'on perd ou qu'on gagne, alors forcément on oublie les gens !".
 

L'école, sujet oublié du grand débat national ?

Le sujet de l'éducation ne fait pas partie des thèmes du Grand débat national.

Christophe Villemain, maire du village de Mosnes, explique qu'il "se bat pour garder l'école". Et il ajoute qu'il va y adosser un centre pour enfants autistes : "un projet pilote pour mettre en oeuvre l'inclusion".

Pour Loïc Vaillant, président du conseil de développement de Tours Métropole Val de Loire, l'éducation reste une gestion nationale qui ne prend pas en compte les problèmes locaux. Selon lui : "il faut s'adapter aux disparités régionales pour garder de la proximité".

Quant à Isabelle Baudoin, syndicaliste, elle considère que l'éducation "ne fonctionne pas qu'avec les enseignants (...) il faut aussi du personnel pour encadrer les enfants".
 

Transports et mobilité

En Centre-Val de Loire, la fréquentations des trains régionaux TER a baissé de 4% entre 2013 et 2017. Eric Chevée explique que des projets de lignes TER ont été abandonnés pour pouvoir assurer la continuité de lignes existantes. Le président du CESER propose des politique publics et de l'expérimentation pour aider les zones rurales à développer des alternatives comme le covoiturage.
 

C'est clairement pas facile de bouger en milieu rural - Eric Chevée


Quant à Christophe Villemain, maire de Mosnes, petite commune située en bord de Loire entre Chaumont-sur-Loire et Amboise, il explique qu'il a mis en place un système de taxis pour permettre aux habitants de rejoindre Amboise et ainsi que les personnes puissent profiter de certains services de proximité proposé par la commune située à 10 kilomètres.

 


 

A lire aussi

Ce que j'aime dans le mandat de Maire...