centre
val de loire
Choisir une région

Des fourmis dans les jambes

Le dimanche à 12h55
Logo de l'émission Des fourmis dans les jambes

Le castor en bordure du fleuve royal : une espèce qui a repris sa place dans l’écosystème de la Loire

Castor d'Europe - France / © Paul Hurel
Castor d'Europe - France / © Paul Hurel

Jean-Pierre Jolivet, médecin à la retraite est l’ange gardien des castors de la Loire. Une espèce qui avait complètement disparue dans notre région au début des années 70, et qui ne doit son retour qu’au combat acharné d’une bande de passionnés, qui a décidé de le ré-introduire.

Par Vincent Dupouy et Cécile Mette

C’est l’histoire d’une espèce qui au début du 20eme siècle avait disparu des berges de la Loire. C’est l’histoire d’une bande de passionnés qui s’est lancé un défi un peu fou. C'est l’histoire d’un rêve devenu réalité !

La disparition dune espèce emblématique

Présent en abondance dans notre région, le castor est pendant plusieurs siècles, une espèce emblématique des bords de Loire.

Mais ce rongeur aux mensurations confortables va, aux cours des siècles, devenir la cible de nombreuses chasses. En effet il est le plus gros rongeur d'Europe. Il peut peser jusqu'à 21 kilos.

Pourquoi le chasser ? Pour sa fourrure, pour sa viande mais pas que... Le castor dégage une sécrétion odorante que l’industrie de la parfumerie raffole : le castoréum.

Bilan, au début du 20ème siècle, le castor a quasiment totalement disparu des bords de Loire. Pire encore, sur l’ensemble de la France, il ne reste plus que quelques individus sur le Rhône.

Jeunes et déterminés…

Au tout début des années 70, une bande de jeune gens s’offusque de cette réalité et décide de prendre les choses en main. La S.E.P.N.41 (Société d’Etude et de Protection de la Nature en Loir-et-Cher), ancienne appellation de Loir-et-Cher Nature, va alors dépêcher ses équipes sur les bords du Rhône, pour capturer des individus et ainsi procéder entre 1974 et 1976 à cinq relâchés pour un total de treize individus.

Le castor est de retour sur les berges de la Loire, mais va-t-il se ré-adapter et coloniser le milieu, c’est toute la question.

Une ré-introduction qui fait figure de cas d’école

45 ans plus tard, nous connaissons la réponse. Elle est positive et même bien plus que ça.

Aujourd’hui, le castor a repris sa place dans l’écosystème de la Loire. Il est difficile d’avoir un chiffrage précis de la présence du castor, mais de nombreuses traces et indices permettent d’estimer à la population à 15000 à 2000 individus…

Un succès immense et qui fait aujourd’hui figure d’exemple pour de nombreuses autres opérations un peu partout en France.

Vous voulez en savoir plus sur les Castors ? Rendez-vous dimanche 9 mai à 12.55 dans notre nouveau magazine de découverte Des Fourmis dans les jambes !