• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Qui sommes-nous ? en Centre-Val de Loire

Les documentaires en régions : le lundi à partir de 23h40 nous vous proposons deux films de 52' après le Soir 3 et le mercredi une fois par mois après « Enquêtes de région », un documentaire vers minuit
Logo de l'émission Qui sommes-nous ? en Centre-Val de Loire

Naturellement vigneronnes

Noëlla Morantin, à la mise en bouteilles dans son chais à Pouillé dans le Loir-et-Cher (41) / © Philippe Gasnier
Noëlla Morantin, à la mise en bouteilles dans son chais à Pouillé dans le Loir-et-Cher (41) / © Philippe Gasnier

L'évolution du métier de vigneron vue par le prisme de sa « féminisation » et par le regard de Philippe Gasnier le réalisateur de ce parcours de femmes entre France, Géorgie et Italie. 

Par Anne Lepais

Revoir l'émission

Dans l’univers du vin, encore aujourd’hui dominé par les hommes et les méthodes conventionnelles, de plus en plus de femmes bâtissent leurs domaines et créent leurs cuvées en rejetant l’agriculture intensive et en faisant le choix de la vinification naturelle.

Au fil du temps la viticulture s'est féminisée, le statut de femme de vigneron s'est modernisé et bon nombre de flacons sont signés de leur patte.
Celles-ci se trouvent également accompagnées et encouragées par des plumes d'auteur(e)s de blogs ou de livres sur le vin, On observe également une féminisation parmi les consommateurs.

Alors, le vin au féminin a-t-il le même goût ?

Au cours d’un voyage qui le mène du Loir-et-Cher en Géorgie le réalisateur, Philippe Gasnier, rencontre ces vigneronnes et cherche à comprendre pourquoi leurs vins sont différents de ceux que produisent leurs collègues masculins.
 

Femmes de vin et de terroir

Après son premier film, « A la source du vin », qui  témoignait d’une rencontre entre vignerons de Loire et de Géorgie, et la réalisation de son deuxième 52' sur « La nébuleuse biodynamique » -  portrait d’une autre famille de vignerons reliés par la même pratique, la biodynamiePhilippe Gasnier s’intéresse, aujourd'hui, aux vigneronnes indépendantes. C'est le début d'une histoire qui nous emmène de la Loire, en Alsace et en Italie, dans les côtes du Rhône et en Géorgie.

Catherine Riss, Michelle Aubéry, Franscesca Padovani, Mariam Iosebidze et d'autres encore ont toutes en commun le souci de faire des vins naturels. Nous découvrons leurs secrets et ce qui fait d'elles des aventurières.

Noëlla Morantin, dans son chais à Pouillé dans le Loir-et-Cher travaille ses huit hectares en vigneronne indépendante, déterminée à sublimer ce terroir dont elle est tombée amoureuse en 2002.

 
Mise en bouteilles dans la cave de Noëlla Morantin dans le Loir-et-Cher / © Philippe Gasnier
Mise en bouteilles dans la cave de Noëlla Morantin dans le Loir-et-Cher / © Philippe Gasnier
 
Alors que la météo menace de passer sous les 0 degrés, Noëlla met en place des bougies vers 5h00 du matin sous -1 degré. Disposées tous les cinq mètres, un rang sur deux, ces bougies spéciales vont sauvé la récolte en maintenant une température positive alors qu'aux abords elle est tombée à -4° vers 8h00. / © Ph. Gasnier
Alors que la météo menace de passer sous les 0 degrés, Noëlla met en place des bougies vers 5h00 du matin sous -1 degré. Disposées tous les cinq mètres, un rang sur deux, ces bougies spéciales vont sauvé la récolte en maintenant une température positive alors qu'aux abords elle est tombée à -4° vers 8h00. / © Ph. Gasnier
Vignes de Noëlla Morantin protégée par la chaleur des bougies / © Ph. Gasnier
Vignes de Noëlla Morantin protégée par la chaleur des bougies / © Ph. Gasnier

Départ pour l'Italie 

Sur la route l'équpe fait étape dans la Drôme chez Michèle Aubéry , au Domaine Gramenon.
Après la visite du vignoble, et notamment de la parcelle dite « la mémé » puisqu'elle a plus de 125 ans, les langues se délient autour d'un verre en dégustant les vins de 2015 en cours d'élaboration.

Puis direction la Toscane, la route se poursuit au milieu de paysages magnifiques, à travers de vignobles mondialement reconnus notamment pour son Brunello de Montalcino.

C'est dans cette appellation que travaillent Francesca Padovani et sa sœur jumelle Margherita.
Leur domaine « campi di Fonterenza » est situé à quelques kilomètres de Montalcino.
Philippe Gasnier et Noëlla Morentin visitent les vignes. Ici on parle beaucoup de la difficulté de s'imposer quand on n’est pas originaire du terroir - Francesca et Margherita sont nées à Milan - et surtout quand on est une femme.
Extrait du documentaire «Naturellement vigneronnes» de Philippe Gasnier
L'évolution du métier de vigneron vue par le prisme de sa « féminisation » et par le regard de Philippe Gasnier le réalisateur de ce parcours de femmes entre France, Géorgie et Italie.  - France 3 Centre-Val de Loire - Philippe Gasnier

Prochaine étape au pied du Caucase... Dans « Naturellement vigneronnes ».

 
« Naturellement vigneronnes »

Un film de 52' réalisé par Philippe Gasnier
Co produit par Girelle Productions et France 3 Centre-Val de Loire
 

 

A lire aussi

Interview téléphonique