L'emploi et le chômage en Centre-Val de Loire passés à la loupe

Quelle est la situation de l'emploi en Centre-Val de Loire ? / © Rémy PERRIN / MAXPPP
Quelle est la situation de l'emploi en Centre-Val de Loire ? / © Rémy PERRIN / MAXPPP

En février 2020, l'Insee a dressé un état des lieux de l'emploi en Centre-Val de Loire. Quelles sont les villes où le taux de chômage est le plus élevé ? Dans quelles catégories socioprofessionnelles s'inscrivent les actifs de notre région ? On vous dit tout.

Par Léa Bouquet et Bertrand Mallen

En février 2020, l'Insee a publié un dossier complet, réalisé en partie à partir des chiffres du recensement de 2016. Ce dossier fait état de l'activité et du chômage en Centre-Val de Loire. 

En 2016 donc, notre région comptabilise 74,8 % d'actifs (soit un peu plus de 1 172 000 personnes) : parmi eux, 65,1 % sont en emploi et 9,7 % au chômage. Les 25,2 % d'inactifs sont principalement retraités ou étudiants.

Dans quels secteurs travaillent les actifs de la région ?

Le Centre-Val de Loire accueille sur son sol des milliers d'exploitations agricoles : pas étonnant donc de retrouver quelque 20 735 agriculteurs exploitants dans notre région (ils représentent 3,5 % de la population active de la région). On compte également un peu plus de 62 000 artisans, commerçants et chefs d'entreprise et plus de 127 274 personnes avec le statut de cadre.

251 350 personnes appartiennent à la catégorie socioprofessionnelle des professions intermédiaires, un peu plus de 279 600 à celle des employés et 236 700 à celle des ouvriers. On les retrouve principalement dans le secteur tertiaire : services, transports, commerce, enseignement, santé, administration etc. 

Et qu'en est-il du chômage ?

L'Insee a comptabilisé le taux de chômage par zone d'emploi en 2018 sur notre région. Une zone d'emploi est un espace géographique dans lequel la plupart des actifs résident et travaillent. Elle se fonde donc sur les flux de déplacement domicile-travail.

Si la carte ne s'affiche pas, cliquez ici

En observant les données, on constate que la zone d'emploi de Vierzon est celle qui possède le plus fort taux de chômage : 12,5 % en 2018. Celle de Vendôme, en revanche, tire son épingle du jeu avec un taux de chômage de 6,7 %

L'est du Loiret, le Cher, l'Indre et l'Indre-et-Loire, territoires agricoles et industriels, sont les plus touchés par le chômage. Le nord de la région est plus épargné, car il bénéficie notamment de l'influence économique de l'Île-de-France.

Pour connaître le taux de chômage dans votre commune, rendez-vous ici.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus