• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Emploi des personnes handicapées : la sous-traitance en Centre Val de Loire

Les entreprises embauchent des travailleurs handicapés en sous-traitant une partie de leurs activités à des structures dédiées. / © France 3 CVDL
Les entreprises embauchent des travailleurs handicapés en sous-traitant une partie de leurs activités à des structures dédiées. / © France 3 CVDL

La loi impose aux entreprises d'embauche au moins 6% de travailleurs handicapés. La région est loin du compte. Les entreprises qui jouent le jeu, elles, préfèrent passer par la sous-traitance. 

Par Avec Lucie Cecconi

Le Centre-Val de Loire, bon ou mauvais élève de l'emploi des personnes handicapées ? En France, 19% sont au chômage, un taux deux fois plus élevé que l'ensemble de la population.
 

Une loi contournée 


Pourtant, la loi le dit : toute entreprise de plus de 20 salariés doit employer au minimum 6% de travailleurs handicapés. Bilan : notre région n'est pas mieux lotie que les autres. C'est même une cancre en la matière : plus de 100 000 entreprises ne respectent pas ce seuil, soit 86%. 

Et quand elles prétendent respecter la loi, elles la contournent un peu, en sous-traitant plusieurs de leurs activités auprès d’établissements des secteurs protégé et adapté, au lieu de créer des emplois en interne. 

Cela leur permet surtout de ne pas payer la lourde amende dûe à l'AGEFIPH en cas de manquement : entre 4 000 et 15 000 euros par personne handicapée non-employée. 
 

Deux types de structures


Les entreprises délèguent auprès de deux types de structures : les ESAT et les EA. Les ESAT,  Etablissements et services d’aide par le travail, sont 81 dans la région. Ce sont des établissements médico-sociaux qui forment le secteur protégé.

Ils permettent à des personnes lourdement handicapées d’exercer une activité professionnelle dans des conditions de travail aménagées, accompagné d’un éducateur spécialisé avec un salaire qui varie de 55 à 110% du SMIC.

Les EA, Entreprises Adaptées, sont elles au nombre de 41 en Centre val de Loire. Elles appartiennent au secteur marchand et comptent un effectif composé d’au moins 80 % de personnes handicapées.

Leur but est d’accompagner le salarié et de lui permettre d’évoluer grâce à des formations en interne et en externe pour avoir la possibilité, s’il le souhaite, de pouvoir postuler par la suite dans une entreprise ordinaire.
 
  • Suivez notre journaliste, Lucie Cecconi qui nous emmène au sein de ces établissements, où des travailleurs handicapés et valides nous racontent leur quotidien.
 

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus