Chartres : 7 ans de prison pour avoir tué sa mère atteinte d'Alzheimer

Un homme de 65 ans a été condamné jeudi soir à sept ans de prison par la cour d'Assises d'Eure-et-Loir, pour avoir tué en 2012 sa mère de 88 ans, atteinte de la maladie d'Alzheimer.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

L'homme a expliqué qu'il ne supportait plus d'assister à la dégénérescence physique et mentale de sa mère, chez qui il habitait avec son épouse, à Beaumont-les-Autels (Eure-et-Loir). 

Dans la matinée du dimanche 12 août 2012, Léonne Cousin, 88 ans, était retrouvée noyée dans un plan d'eau, à 600 mètres de la maison qu'elle partageait avec son fils unique Daniel. Durant le procès, celui-ci a d'abord nié avoir mis fin volontairement à la vie de sa mère, avant d'affirmer l'avoir poussée sur un coup de tête, lorsqu'elle était à côté de lui, un jour, près de la mare. Interrogé à l'audience sur ce qu'il avait ressenti, l'accusé a dit avoir été "soulagé".

"Elle était hors de misère. Cette saloperie de maladie, ça rend les gens infects", a-t-il commenté. L'avocat général avait requis une peine de quinze années d'emprisonnement, mais le jury n'a pas retenu la préméditation.