• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Printemps Proustien : les temps forts du centenaire du Prix Goncourt

A gauche, un dessin créé pour le Printemps Proustien. A droite, la fameuse madeleine de Proust. / © Josèphe / Robin Latour pour La Madeleine de Proust
A gauche, un dessin créé pour le Printemps Proustien. A droite, la fameuse madeleine de Proust. / © Josèphe / Robin Latour pour La Madeleine de Proust

Du 11 au 19 mai, plus d’une centaine d’événements sera organisée en Eure-et-Loir pour célébrer les 100 ans du Prix Goncourt de Marcel Proust pour son ouvrage A l’ombre des jeunes filles en fleurs. Voici les temps forts de cette manifestation unique.

Par Julie Postollec

"Longtemps, je me suis couché de bonne heure". Cette toute première phrase d’A la recherche du temps perdu, les organisateurs du Printemps Proustien la connaissent bien mais ne l’ont certainement pas prononcée ces derniers mois.

Luc Fraisse, président du Printemps Proustien, nous explique qu'en effet "il a fallu 2 ans de préparation, et de préparation intense. Il y en a qui ont travaillé nuit et jour pendant un mois."

Et Luc Fraisse est satisfait du résultat : "Proust est un écrivain mondialement connu, il y en a (dont je fais partie) qui prétendent que c’est le plus grand écrivain de la littérature française. Malgré cela, depuis l’époque de Proust jusqu’à aujourd’hui, jamais une manifestation d’une telle ampleur n’avait été organisée, jamais. C’est un événement absolument unique."

En quelques chiffres, le Printemps Proustien, c’est plus de 100 événements, 50 spectacles et concerts, un salon du livre avec 50 auteurs, le tout géré par 250 bénévoles, entre le 11 et le 19 mai, comme le résume ce tweet.
 
Le programme est accessible sur le site Printemps Proustien. Pour vous aider à vous y retrouver, voici une présentation non exhaustive des temps forts.


1/ La journée d’inauguration avec Stéphane Bern le 11 mai

Le 11 mai débutera par des danses de pays en costumes marins 1900, des jeux anciens, et un défilé de calèche et voitures anciennes.
La Maison de Tante Léonie à Illiers-Combray. / © Printemps Proustien / DR
La Maison de Tante Léonie à Illiers-Combray. / © Printemps Proustien / DR

Avec le parrain de cette journée Stéphane Bern, "nous allons visiter l’exposition ‘Marcel Proust, Prix Goncourt 1919’ dans la maison de Tante Léonie, détaille Luc Fraisse, puis inaugurer le jardin ‘Marcel Proust’".

La directrice du Domaine de Chaumont-sur-Loire a fait appel aux étudiants de l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles pour installer ce jardin.
Le jardin Marcel Proust à Illiers-Combray. / © Eric Sander
Le jardin Marcel Proust à Illiers-Combray. / © Eric Sander


2/ Lectures et dîners proustiens

Au cours de cette journée d’inauguration, Guillaume Gallienne de la Comédie-Française lira quelques passages de la Recherche. Il ouvrira la voie à d’autres lectures faites par Camille Cottin, Marie-Christine Barrault, Irène Frain ou encore Jean-Pierre Darroussin.

Une des dernières lectures sera, pour le président du Printemps Proustien, "un très beau dialogue entre Xavier Gallais et Thibault de Montalembert qui vont incarner Gaston Gallimard et Marcel Proust, et on va faire dialoguer leurs lettres par ces deux acteurs."

Des textes de Proust seront également lus lors de quatre dîners proustiens. Des menus prestigieux seront préparés selon les goûts de Marcel Proust et les usages de la Belle Epoque, dans trois restaurants (Le Grand Monarque et Jehan de Beauce à Chartres, ainsi que La Madeleine à Illiers-Combray).
  • Guillaume Gallienne, le 11 mai à 14h à Illiers-Combray
  • Camille Cottin, le 14 mai à 14h, à la Maison de Tante Léonie à Illiers-Combray
  • Marie-Christine Barrault, le 17 mai à 17h, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
  • Irène Frain, le 18 mai à 14h30, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
  • Frédéric Mitterrand, le 18 mai à 16h30, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
  • Jean-Pierre Darroussin, le 18 mai à 17h30, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
  • Jean Rouaud, le 19 mai à 14h30, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
  • François Marthouret, le 19 mai à 16h, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
  • Xavier Gallais et Thibault de Montalembert, le 19 mai à 17h30, à l’Hôtel de Ligneris (préfecture d’Eure-et-Loir) à Chartres
Thibault de Montalembert. / © Hannah Assouline / Editions de L'Observatoire
Thibault de Montalembert. / © Hannah Assouline / Editions de L'Observatoire
 

3/ Concert – lecture avec les Queffélec

Quand on interroge Luc Fraisse sur les manifestations qui valent le détour, lui a "un petit attachement pour un concert-lecture qui réunit les deux Queffélec : la sœur Anne Queffélec, pianiste ; et le frère Yann Queffélec, écrivain romancier et anciennement prix Goncourt. Chacun dans son domaine est mondialement connu, et de les voir lire et jouer ensemble, c’est tout à fait extraordinaire".

Le concert-lecture autour de la Belle Epoque aura lieu à l’Eglise Saint-Jacques à Illiers-Combray, le 18 mai à 18h, puis à l’Eglise Saint-Aignan à Chartres, le 19 mai à 19h.
Yann et Anne Queffélec / © DR / Caroline Doutre
Yann et Anne Queffélec / © DR / Caroline Doutre


4/ La nocturne de Combray

La fin de la manifestation sera notamment marquée par la nocturne de Combray. Le 18 mai à partir de 22h, une retraite aux flambeaux partira de la Maison de la Tante Léonie jusqu’au Jardin du Pré-Catelan. La promenade nocturne sera ponctuée de mises en lumière, de de happenings artistiques avant un final pyrotechnique.

"J’ai vu le déroulé de l’opération avec de la musique et des textes, confesse Luc Fraisse, c’est vraiment un grand moment de poésie, et tout cela est accessible gratuitement, pour que tout le monde puisse en profiter".
La nocturne de Combray / © Romain Boulay
La nocturne de Combray / © Romain Boulay


5/ Le salon du livre

Mais l'événement majeur qui clôt le Printemps Proustien, ce sera le salon du livre. Il s’ouvrira le samedi après-midi dans quatre lieux de Chartres : la collégiale Saint-André, l’hémicycle du conseil départemental, le musée des Beaux-Arts et la mairie.
 

Parmi la cinquantaine d’écrivains, Luc Fraisse rappelle que "six membres sur dix de l’Académie Goncourt seront présents, dont Bernard Pivot". Ce dernier parlera de son rôle de président de l’Académie Goncourt qu’il n’attendait pas.

En plus des différents entretiens, conférences et dédicaces, des événements ponctueront le salon du livre, comme le prix du Questionnaire de Proust qui sera remis aux textes les plus originaux ; ou encore celui du meilleur pastiche proustien.

Dans ses Pastiches et mélanges de 1919, Marcel Proust écrivait d’ailleurs : "la lecture est une amitié ; mais du moins c'est une amitié sincère". Le Printemps Proustien sera donc l’occasion de célébrer cette amitié sincère.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus