Couple tué par un TGV en Eure-et-Loir: selon l'autopsie, la femme était vivante au moment des faits

(Illustration) TGV. / © DR
(Illustration) TGV. / © DR

L'autopsie, concernant les corps retrouvés le 12 juin sur la ligne de TGV à hauteur de Beauvilliers, confirme que la jeune femme, entraînée par son mari suicidaire, était vivante lors du passage du train à grande vitesse.

Par Flora Battesti

L'enquête concernant le couple retrouvé sur la voie ferrée à hauteur de Beauvilliers, en Eure-et-Loir, continue. Selon les résultats partiels de l'autopsie, la cause du décès de l'homme et de la femme résulte du passage du train. 

Cela signifie que la trentenaire, entraînée par son mari suicidaire, était vivante lors du passage du TGV. Des expertises complémentaires seront effectuées pour tenter de savoir si la victime a été droguée et si des lésions lui ont été infligées avant le passage du train. 


►Retrouvez les explications de l'enquête en cours par le Procureur de Chartres

 

Rappel des faits


Les corps d'un couple a été retrouvé, ce lundi 12 juin à 6h, sur une voie ferrée d'Eure-et-Loir. Les jambes de la femme étaient ligotées, contrairement à l'homme. Une enquête est ouverte pour homicide volontaire suivi d'un suicide et exclue formellement l'implication d'une tierce personne. Le couple, parent d'un enfant de 15 mois, était en cours de séparation. "Il est certain que la situation était compliquée voire très tendue entre les deux époux", rapporte le Procureur.

Par ailleurs, des documents médicaux attestent que l'homme était manifestement suicidaire et susceptible de passer à l'acte.

A lire aussi

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus