Samy Messelier, 11 ans et champion de France de modern jazz dans sa catégorie junior raconte sa passion, sa gestion des réseaux sociaux et l'avenir qu'il espère dans la danse.

Samy 11 ans, originaire de Saint-Rémy-Sur-Avre, en Eure-et-Loir, sourire jusqu'aux oreilles ne cache pas sa fierté et son immense joie d'avoir remporté les championnats de France junior de Modern Jazz. Avec ses parents, il a reçu France 3 Centre-Val de Loire pour parler de sa passion et évoquer son avenir, qu'il espère dans la danse.

Depuis le 17 avril 2023, Samy Messelier est champion de France de modern jazz dans la catégorie junior. À la surprise de ses parents qui l'imaginaient "dans les dix premiers" sur 38 concurrents, le seul garçon présent dans cette catégorie a donc remporté cette médaille d'or.

"C'est un garçon qui en veut"

Le jury du championnat de France lui a d'ailleurs adressé quelques louanges qu'il ne semble pas prêt d'oublier, son père explique : "le jury lui a dit qu'il était très beau à regarder, qu'ils auraient bien aimé être comme lui à son âge et que c'était très rare de voir des enfants de 11 ans avec ce niveau".

J'étais folle, trop fière et super contente ! Il le mérite et l'a vécu super humblement.

Élise Simon, coach de Samy Messelier.

Sa coach, Élise Simon qui entraîne Samy depuis deux ans ne cache pas sa fierté de voir son petit protégé réussir. "C'est un garçon qui en veut et qui travaille énormément. Dans la danse, il a un don, ca ne s'explique pas", assure t-elle.

Avant cela, Samy s'était d'abord illustré au concours régional à Vernon dans l'Eure en remportant aussi la médaille mais en étant très déçu de sa prestation. "J'étais énervé contre moi-même, j'avais fait beaucoup d'erreurs", assure t-il.

Danseur depuis l'âge de 2 ans et demi

Sa passion de la danse, Samy l'a depuis l'âge de deux ans et demi, il lui a été transmis par sa maman danseuse amateure. "Je dansais déjà dans le ventre de ma mère", ironise le jeune garçon.

Enfant débordant d'énergie, Samy a donc été inscrit rapidement à des cours de danse par ses parents malgré son très jeune âge. Il y découvre plusieurs types de danses : la danse classique, contemporaine, le hip-hop, les claquettes, le street-jazz et le modern jazz.

Des pratiques indispensables pour le modern jazz, discipline qu'il préfère et qu'il voudrait pratiquer jusqu'à en faire, un jour, son métier. "On est beaucoup plus avec le sol et on peut se lâcher, je suis plus libre", affirme le jeune danseur.

Des entrainements avec des adultes à 11 ans

Désormais, en parallèle de ses compétitions en solo, Samy part à la découverte de la scène, des projecteurs et des caméras auxquels ses parents souhaitent qu'il s'habitue. "On essaye de lui donner toutes les clés pour qu'il puisse y arriver. Il a l'avantage d'être un garçon donc ce n'est pas aussi bouché que pour les jeunes filles", lancent-ils.

À 11 ans, Samy s'entraine très souvent avec des adultes pour ses cours de modern jazz : "Ça change de niveau. C'est déjà quelque chose de bien d'avoir ce niveau à mon âge", évoque Samy Messelier qui n'est pas frustré de ne pas pouvoir danser avec ses petits camarades.

La gestion des réseaux sociaux 

Un autre aspect à maitriser ou du moins à appréhender est la gestion des réseaux sociaux et de son image numérique. Le garçon de 11 ans est inscrit sur Tiktok et Instagram sur conseil de certains de ses intervenants mais son père veille au grain et contrôle très régulièrement les messages que son fils peut recevoir.

Concernant les messages négatifs, Samy est très clair : "Je m'en fiche, c'est leur avis. Je pense aux messages gentils." Des réseaux sociaux qui lui permettent aussi d'apprendre avec une facilité parfois déconcertante, les chorégraphies qu'il doit maitriser durant ces concours. 

Pour ce fan de Denitsa Ikhonomova, Chris Marques ou François Allu, danseurs du programme de TF1 "Danse avec les Stars", le prochain rendez-vous est le 2 juillet à Issy-les-Moulineaux pour une compétition internationale de modern jazz.