• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le portrait numérique de Laure de La Raudière, députée LR d'Eure-et-Loir

© Bernard Henninger
© Bernard Henninger

Laure de La Raudière, députée Les Républicains en Eure-et-Loir et maire de Saint-Denis-des-Puits, soutient Bruno Lemaire à la primaire de la droite et du centre. Elle est l'invitée du 19/20 ce mercredi 16 novembre.

Par Flora Battesti

Biographie express


Naissance : le 12 février 1965 à Neuilly-sur-Seine.
Etudes supérieures : en 1984, elle entreprend des études de chimie à l'École Normale Supérieure. Elle obtient ensuite un diplôme d'ingénieur en chef des Télécoms en 1989. 

Carrière professionnelle : Laure de La Raudière est tout d'abord responsable du département Clientèle d’Affaires à la Direction régionale de Paris Sud de France Télécom de 1997 à 1994. Elle devient ensuite directrice des grands comptes jusqu'en 1997 puis la directrice départementale d'Eure-et-Loir. En 2001, elle est associée dans une start-up créatrice de logiciels de datamining. L'année suivante, elle est associée et gérante de deux sociétés de conseil en réseaux et télécommunications auprès des grandes entreprises.

Carrière politique : c'est en 2007 qu'elle est investie par l'UMP pour être candidate sur la troisième circonscription d'Eure-et-Loir. Elle est réélue en 2012. La même année, elle est également élue maire de Saint-Denis-des-Puits. Elle est un soutien de Bruno Lemaire depuis 2012. 

Son parcours est disponible sur sa fiche Wikipédia et également sur son profil LinkedIn.

Une élue ultra-connectée


Laure La Raudière est spécialiste du numérique chez Les Républicains et cela se constate sur les réseaux sociaux. Elle possède son site web, est présente sur Facebook et Twitter. Lors d'une interview donnée sur le site Microsoft RSLN en septembre 2016, elle confiait :

« Aujourd’hui, je suis présente sur Facebook et Twitter donc, mais aussi sur Google +, LinkedIn et Instagram (...). Mais c’est dans mes devoirs de vacances de savoir quoi en faire, comment y être présente et quelle communication y adopter : cela reste un bon outil pour les politiques ! »

La députée maire s'inscrit sur Twitter en juillet 2009. Depuis, son nombre de tweets mais surtout de followers a explosé : elle possède plus de 17 000 abonnés et publie tous les jours.

D'ailleurs, elle n'hésite pas à poster des liens en rapport avec le numérique :

Sa page Facebook est moins riche que son compte Twitter. Elle n'obtient que 5 101 mentions "j'aime" mais partage régulièrement des informations.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les agents de la ville d'Orléans annoncent une nouvelle journée de grève mardi prochain

Les + Lus