Un tableau de Brueghel le Jeune vendu aux enchères de Drouot pour 780 000 €

Découvert par un commissaire-priseur d’Amboise, un tableau de Brueghel le Jeune, "Le Paiement de la dîme", a été vendu aux enchères ce mardi 28 mars à l'Hôtel Drouot, à Paris, pour 780 000 €.

"C’est le gros morceau de cette vente !", annonce fièrement le commissaire-priseur. Il est 14h45 ce mardi 28 mars et c’est Malo de Lussac, le commissaire-priseur d’Amboise à l’origine de la redécouverte de ce tableau qui s’apprête à lancer les enchères dans cette salle 4 de l’Hôtel Drouot, à Paris. C’est le 9e lot de l’après-midi.

Un petit événement, car ce tableau de Brueghel Le Jeune est un peu hors norme. Ce chef d'œuvre de la peinture flamande du XVIIe siècle se présente sous de très grandes dimensions : 1,12 mètre sur 1,84 mètre. Un format assez inhabituel pour l’époque. Et son état est remarquable.

Repéré dans le salon d’un particulier qui croyait avoir affaire à une copie, "Le Paiement de la dîme", encore appelé "L'avocat des pauvres" ou encore "Paysans chez un homme de loi" a en réalité été peint par le Maître entre 1615 et 1617. Il a été authentifié Stéphane Pinta et Klaus Ertz, deux experts, spécialistes de ce peintre.

Un acheteur suisse remporte l’enchère

"Mise à prix : 500 000 € !" : c’est Malo de Lussac qui mène les enchères. "520 000 au téléphone… 550 000 dans la salle… 580 000 au téléphone… 600 000 sur un autre téléphone". Le tableau sera finalement adjugé pour 600 000 €, la fourchette basse de l’estimation. Les enchères ne se seront pas envolées.

"Le Paiement de la dîme" sera emporté par un acheteur suisse, dont on ne sait s’il s’agit d’un particulier ou d’un musée. Avec les frais, il lui faudra tout de même débourser la coquette somme de 780 000 €. Une autre affaire de "dîme", sans doute.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité