Visite d'Emmanuel Macron : des gilets jaunes ont-ils été interpellés et mis en garde à vue pour un lâcher de ballons ?

Emmanuel Macron, Brigitte Macron et le président italien Sergio Mattarella lors du discours de Stéphane Bern devant les 50 porteurs de projets. / © France 3
Emmanuel Macron, Brigitte Macron et le président italien Sergio Mattarella lors du discours de Stéphane Bern devant les 50 porteurs de projets. / © France 3

Jeudi 2 mai, à l'occasion de la visite d'Emmanuel Macron à Amboise (Indre-et-Loire) venu célébrer les 500 ans de la mort de Leonard de Vinci, des gilets jaunes ont été interpellés pour détention de ballons jaunes.  Ces arrestations ont suscitées de nombreuses réactions sur les Réseaux sociaux.

Par Elsa Cadier

Des gilets jaunes interpellés pour possession de ballons jaunes

Jeudi 2 mai, lors de la visite du président de la République Emmanuel Macron pour célébrer les 500 ans de la mort de Leonard de Vinci, le matin à Amboise (Indre-et-Loire), des gilets jaunes en possession de ballons de baudruche jaunes ont été interpellés, auditionnés par la police puis relâchés deux heures plus tard. Certains ont été intérrogés par la brigade criminelle, d'autres se sont retrouvés bloqués aux alentours d'Amboise. Sur les réseaux sociaux, les réactions ont été vives depuis ces interpellations. Les gilets jaunes sont ensuite repartis sur le rond-point de la Ville-aux-Dames pour ensuite lâcher les fameux ballons. 
 

 

Ce que dit la règlementation

En vertue du règlement européen sur les règles de l’air (UE) n° 923/2012 de la commission européenne du 26 septembre 2012, les lâchers de ballons en extérieur sont interdits. En cas d'événement, l'organisateur doit faire une demande d’autorisation auprès de la préfecture du département ou de la  commune au minimum un mois avant la date de la manifestation.

Pour des raisons d'environnement, tout lâcher de ballons de baudruche non biodégradable est interdit.

►www.indre-et-loire.gouv.fr

Sur le même sujet

Les + Lus