• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

La députée européenne Angélique Delahaye confinée dans le périmètre de l'attentat de Strasbourg

Angélique Delahaye (UMP) fait à 51 ans son entrée au Parlement européen
Angélique Delahaye (UMP) fait à 51 ans son entrée au Parlement européen

Maire de Saint-Martin-le-Beau (37) et députée européenne, Angélique Delahaye a été confiné hier soir dans le périmètre de l'attentat de Strasbourg. Elle témoigne sur le stress et l'émotion vécue au milieu de la scène du drame.

Par Nathanael Lemaire

Membre du Parlement européen depuis 2014, la Tourangelle Angélique Delahaye était en session à Strasbourg hier. Comme c'est la tradition en cette fin d'année 2018, elle devait passer la soirée avec d'autres députés du PPE et leurs collaborateurs dans un restaurant du centre de Strasbourg. 

À peine arrivée au lieu de rendez-vous, elle a appris qu'elle devait rester confinée dans le restaurant. De longues heures à attendre dans la crainte et vers minuit, elle a signalé être en sécurité sur son site Facebook.
 
Angélique Delahaye se signale en sécurité à Strasbourg vers minuit
Angélique Delahaye se signale en sécurité à Strasbourg vers minuit
 


Interview d'Angélique Delahaye, toujours très émue après une nuit éprouvante à Strasbourg :

interview Angélique Delahaye Strasbourg
Jointe au téléphone à Strasbourg, Angélique Delahaye, trés émue de l'irruption de violence au moment de Noël - F3CVDL - NL

A peine arrivée au restaurant, la députée européenne a été confiné dans le restaurant. Après minuit, pour rejoindre son hôtel au coeur du quartier concerné par l'attentat, elle a été escorté par 6 policiers lourdement armés. Après une courte nuit, elle a découvert la scène de crime au matin avec le travail des experts. Habituellement investit par la magie de Noël, elle décrit une ville fantôme. Familière de cette ville européenne de Strasbourg, Angélique Delahaye confie sa peur rétrospective alors qu'elle se sentait auparavant rassuré par les mesures de sécurité prise par la ville.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus