REPLAY. Un village en quête de vérité, 18 ans après un double meurtre

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Bertrand Mallen .

L'enquête sur le meurtre de deux octogénaires en 2004 à Vernou-sur-Brenne, en Indre-et-Loire, a été relancée par la cellule cold case de Nanterre. Également dans votre journal : le dépistage du cancer colorectal, les cinéma à l'heure de la sobriété, et le troisième épisode de votre série sur les stars des réseaux sociaux.

Qui a tué Robert Drouvin et Marianne Kubala ? Le mystère demeure entier depuis la découverte des corps sans vie de ces deux octogénaires ce 9 août 2004 à leur domicile de Vernou-sur-Brenne, près de Tours

L’enquête relancée par le pôle cold case de Nanterre suscite de l’intérêt dans le village en quête de vérité sur cette affaire non élucidée.

Les cinémas passent à la sobriété énergétique

Baisser de 10% la consommation d'énergie dans les cinémas pour 2024, c'est l'objectif annoncé par la fédération nationale des cinémas. Elle conseille aux salles obscures de baisser la température du chauffage ou d’éteindre les lumières pour participer à la sobriété énergétique. Dans un cinéma indépendant de Vierzon, la hausse du coût de l’énergie inquiète.

Une journée de sensibilisation au cancer colorectal à Châteauroux

C’est la deuxième cause de décès par cancer en France. S'il est détecté tôt, le cancer colorectal est pourtant évitable dans 9 cas sur 10. Pour encourager le dépistage, la Caisse primaire d’assurance maladie de l’Indre a organisé une journée de sensibilisation sur ce thème à Châteauroux.

"Star" des réseaux, et jamais seul

Troisième épisode de votre série sur les stars des réseaux sociaux. Cette fois vous allez à la rencontre de Jérémy Bellet. A 23 ans ce mannequin, très présent sur Instagram, a subi les insultes racistes et homophobes, et en a fait une force.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité