Fééries de Touraine : malgré la crise sanitaire, le ciel tourangeau illuminé cet été par des feux d'artifice

Au vu des risques sanitaires, la plupart des communes de la région ont dû renoncer aux traditionnels feux d'artifice des 13 et 14 juillet. Le Conseil Départemental d'Indre-et-Loire vient pourtant d'annoncer les Fééries de Touraine, une série de douze feux d'artifice tirés chaque samedi cet été.
Un feu d'artifice de la société tourangelle "Pyro Concept", qui organise les Fééries de Touraine.
Un feu d'artifice de la société tourangelle "Pyro Concept", qui organise les Fééries de Touraine. © Christophe Bouquin
Les temps sont durs pour les artificiers : pour éviter les attroupements et les risques qu'ils engendrent, les communes annulent les unes après les autres les feux d'artifices qui ponctuent généralement la saison estivale.

A Nazelles-Négron, près d'Amboise, l'entreprise familiale Pyro Concept n'est pas épargnée : "Pyro Concept, c'est à peu près 600 feux d'artifice tirés chaque année, explique Eric Morisset, Fondateur et co-gérant de cette société familiale. On en a jusqu'à présent tiré douze... Les 13 et 14 juillet, nous faisons habituellement un million d'euros de chiffre d'affaire, cette année c'est 46000 euros! Les évènements autour du 15 août sont eux aussi annulés pour la plupart, et on n'a aucune visibilité, aucune certitude même pour le mois de septembre."
 

Les Fééries voient le jour


Pour éviter de sombrer dans l'inactivité et la déprime, pour aller de l'avant malgré tout, Eric et les autres salariés de la société de pyrotechnie tourangelle ont décidé de proposer un nouveau projet au Conseil Départemental d'Indre-et-Loire. C'est ainsi que sont nées les Fééries de Touraine : "On a travaillé sur deux spectacles, une bande sonore, un scénario, puis on a proposé des villes, poursuit Eric Morisset. De fil en aiguille, ça a fini par aboutir et, bien sûr, on a mis en place un protocole sanitaire avec le Conseil Départemental et la Préfecture."

Jusqu'au 29 août, en effet, deux feux d'artifice seront tirés chaque samedi. Lieux et dates à retenir, pour les amateurs :

- Samedi 25 juillet, 23h : Bléré (face à l'écluse), Yzeures-sur-Creuse (La Baignade)
- Samedi 1er août, 22h45 : Chinon (plage face au Château), Monnaie (Plan d'eau)
- Samedi 8 août, 22h45 : Monts (parc du Château de Candé), Amboise (Pointe de l'île d'Or)
- Samedi 15 août, 22h30 : Pouzay (Bords de Vienne), Bourgueil (Plan d'eau)
- Samedi 22 août, 22h30 : Loches (stade de foot), Neuillé-Pont-Pierre (Hippodrome)
- Samedi 29 août, 22h30 : Tours (La Gloriette), Château-Renault (Château)
 

Une "bulle d'oxygène" pour tous


Douze feux d'artifice, pas de quoi renflouer les caisses de la société tourangelle, mais une vraie satisfaction tout de même pour les 7 salariés permanents, et tous les autres : "Pour nous, c'est une vraie bulle d'oxygène, de joie et de plaisir. On a besoin de créer, de sortir sur le terrain, plaide Eric Morisset. C'est un moment de respiration pour certains de nos artificiers aussi, qui seront 20 au grand maximum cet été, contre 180 les autres années. Cet évènement n'est pas une opération financière pour nous, même si ça va nous amener un peu de trésorerie qui permettra de financer notre stock, car les dépots sont pleins."
 
Un feu d'artifice lancé par Pyro Concept
Un feu d'artifice lancé par Pyro Concept © Christophe Bouquin

 
Coup d'envoi de l'opération : samedi 25 juillet. Pour le Conseil Déppartemental, il s'agit évidemment d'égayer l'été des tourangelles et tourangeaux, ainsi que des touristes, mais aussi de rendre hommage aux personnels soignants. "Samedi soir, on invite 120 salariés du CHRU pour un cockail suivi d'une visite un peu particulière au château de Chenonceau. Un clin d'oeil historique dans ce monument qui a été hôpital militaire pendant la première guerre mondiale. Puis le premier feu d'artifice sera tiré non loin de là, à Bléré, ainsi qu'un autre à Yzeures-sur-Creuse."
 

La menace d'une annulation toujours présente 


"Tout est fait en lien avec la préfecture et les maires concernés, confirme Grégory Caruana, Directeur de la communication du Conseil Départemental 37. Nous avons choisi des espaces suffisamment vastes pour que les gens ne soient pas agglutinés. Le port du masque et le respect de la distanciation physique sont bien sûr fortement recommandés. les gens pourront ainsi assister au spectacle en famille, dans les règles de sécurité que l'on connaît aujourd'hui. Mais tout se fera en fonction de l'évolution sanitaire cet été, une annulation au dernier moment n'est pas exclue."

Pour limiter encore les risques, Eric Morisset ajoute que "rien ne sera organisé autour du feu d'artifice, pas de repas ni de buvette. Les gens arriveront juste avant le spectacle pour repartir juste après."
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
c'est l'été loisirs sorties et loisirs