Galeries Lafayette : une procédure de mise sous sauvegarde demandée pour 26 magasins

Le magasin des Galeries Lafayette à Tours est placé en procédure de sauvegarde par le tribunal de Commerce de Bordeaux. Une mesure de protection destinée à maintenir son activité ainsi que les emplois et aussi d'assurer l'apurement des dettes en espérant éviter le redressement judicaire.

Le magasin des Galeries Lafayette de Tours mis sous sauvegarde du tribunal de commerce de Bordeaux comme les vingt-cinq autres détenus par l’homme d’affaires Michel Ohayon. C’est à la demande de ce dernier que le tribunal a mis en place cette procédure destinée à maintenir l'activité et les emplois et aussi d'assurer l'apurement des dettes. Dans une interview à nos confrères de Sud Ouest, le patron bordelais a annoncé qu’il allait "placer les Galeries Lafayette en redressement judiciaire pour les protéger de toute attaque" avant de rectifier par la voix de son porte-parole :

Il y a eu une erreur (...). Il n’y a pas de placement en redressement judiciaire car a été déposée [vendredi matin] une demande de placement en procédure de sauvegarde auprès du tribunal de commerce de Bordeaux. Il n’y a pas de cessation de paiement".

Un porte-parole de Michel Ohayon auprès de l’Agence France-Presse (AFP)

Le secteur du commerce de l’habillement va mal

Souvent implantées depuis des dizaines d’années dans les centres-villes, les magasins Galeries Lafayette sont des institutions. Depuis plusieurs mois, les salariés sont inquiets. Selon Frédéric Hacquart, délégué central CFDT : "dans tous les magasins, les salariés sont sous pression. On leur demande de se taire, on  leur dit que tout va bien. Comment peut-on dire que tout va bien quand rien n’est payé, quand la TVA n’est pas payée ni les charges sociales ?"

Après Go Sport placé en redressement judiciaire en janvier dernier ou Camaïeu liquidé en septembre dernier, c’est donc au tour des Galeries Lafayette d’être dans la tourmente. La SAS Financière immobilière bordelaise (FIB) qui appartient à Michel Ohayon a été placée en redressement judiciaire. A l’intérieur de cet holding, l’entité Hermione People & Brands (HPB) rassemble les activités de distribution des 26 magasins affiliés Galeries Lafayette, de Go Sport, de Gap France et des Cafés Legal. Elle emploie 5 000 salariés. Le magasin de Tours est une des 26 boutiques propriétés de l’entrepreneur.

La procédure de sauvegarde, qu’est-ce que c’est ?

La procédure de sauvegarde s’adresse aux entreprises en difficulté et qui ne sont pas encore en cessation de paiement. L’objectif est de faciliter la réorganisation de l’entreprise pour lui permettre de maintenir son activité économique, les emplois et d'assurer l'apurement de ses dettes. La procédure de sauvegarde s’achève généralement par la mise en place d’un plan de sauvegarde.