• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Caillassage de policiers à Joué-les-Tours : le Maire demande des interpellations et des sanctions

© Denis Gannay-Meyer / France 3 Centre-Val de Loire
© Denis Gannay-Meyer / France 3 Centre-Val de Loire

Après un nouveau caillassage de policiers intervenants sur le secteur de la Rabière à Joué-les-Tours en Indre-et-Loire, une compagnie de CRS a été appelé en renfort pour sécuriser le secteur. Une solution à court terme qui se répète depuis plusieurs mois. 

Par France 3 Centre-Val de Loire

Au-delà de la présence de renfort temporaire de policiers à chaque incident, le Maire de Joué les Tours demande des interpellations, des condamnations et travaille à long terme sur le social et le mieux-vivre ensemble. En attendant, le caillassage de policiers de ce dimanche n'est pas le premier. Une agression envers les forces de l'ordre qui intervient dans un contexte de déstabilisation du quartier avec de nombreux incendies de voitures.

Des incidents à répétition qui ont commencé en octobre 2018 après le démantèlement d'un important trafic de stupéfiants centré sur Joué-les-Tours. Depuis, le Maire, Frederic Augis (LR) demande que soit "enrayé cette spirale infernale de la violence" et affirme "que ce sont quelques individus qui prennent en otage tout un quartier". L'arrivée de CRS dans le quartier en renfort, "c'est bien pour ramener l'ordre et rassurer la population pour que tout le monde puisse dormir tranquille. C'est stressant de ne pas savoir si au petit matin, au moment d'aller bosser votre voiture a brûlé ou pas" précise ce vendredi le maire de Joué-les-Tours.


"Il faut des condamnations"

Frédéric Augis, maire LR de Joué les Tours / © DR
Frédéric Augis, maire LR de Joué les Tours / © DR

La situation est tendue depuis de longs mois dans le quartier et, au-delà de la condamnation unanime des caillassages et des incendies de voiture, le Maire ne se satisfait pas de l'absence de condamnation par la justice, surtout que les fauteurs de troubles seraient identifiés.

Pour Frédéric Augis : "Il faut que l'ordre républicain revienne au plus vite. Maintenant, il faut que la justice fasse son travail. On a la chance d'avoir un nouveau procureur de la République qui a décidé de passer la vitesse supérieure. Il n'y a pas d'impunité possible".

Si le Maire insiste sur le rôle de la justice et du procureur, c'est qu'il estime que "ceux qui ont commis des méfaits doivent être appréhendés et condamnés. Dans n'importe quelle société, lorsque des personnes se retrouvent à ne pas être condamnés, ça en fait, pour ceux qui n'ont pas une vue républicaine, des héros. Et il n'y a pas de héros, il n'y a que des gens qui ont brûlé des voitures et il faut qu'ils soient condamnés".
"Avec le retour à court terme de l'ordre républicain, il faut travailler à long terme le bien vivre ensemble, la parentalité et l'accompagnement de ces jeunes."

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Le Blanc, commune rurale isolée

Les + Lus