Indre-et-Loire : la justice a identifié "250 victimes potentielles" du chirugien pédophile

Près de "250 victimes potentielles" de Joël Le Scouarnec auraient été identifiées selon le procureur de La Rochelle. Le chirurgien à la retraite, qui avait exercé à Loches, est suspecté de viols et agressions sexuelles sur des patients mineurs.
Le chirurgien qui a exercé a Loche aurait fait près de 250 victimes.
Le chirurgien qui a exercé a Loche aurait fait près de 250 victimes. © Guillaume Bonnefont - MaxPPP
Le 19 août dernier, le journal La Charente Libre révélait ce qui pourrait être l'un des plus gros scandales pédophiles de France. 

"250 potentielles victimes"

Alors que l'enquête avance, le procureur de la République de La Rochelle, Laurent Zuchowicz, a annoncé ce lundi dans un communiqué de presse que les gendarmes ont pu identifier "250 potentielles victimes de faits non prescrits". Un chiffre exceptionnel pour ce type d'affaire. Au total, "184 ont souhaité déposer plainte". 

Un très grand nombre de ces victimes se trouvent en Bretagne. Plus de 100 viols et agressions se seraient déroulées dans le Morbihan entre 1991 et 2014. Le magistrat a donc indiqué qu'il se dessaisissait du dossier au profit du parquet de Lorient. Pour Me Francesca Satta, l'avocate des victimes, toutes n'ont pas encore porté plainte. 

Le nombre de victimes en Indre-et-Loire est aussi conséquents qu'en Bretagne. Ces chiffres ne sont pas fixes, d'autres victimes ne se sont pas encore déclarées et désirent aujourd'hui porté plainte. 
- Francesca Satta, l'avocate des victimes

Plusieurs faits se sont déroulés à Loches

Le chirurgien à la retraite Joël Le Scouarnec est suspecté de viols et agressions sexuelles sur des patients mineurs durant près de 30 ans. Plusieurs de ces agressions se seraient déroulées à Loches dans les années 1980 à 90. Joël Le Scouarnec exerçait alors entre l'hôpital public et la clinique La Fontaine, depuis fermée. 

Incarcéré depuis sa mise en examen il y a deux ans, l'ancien chirurgien de 68 ans comparaîtra devant la cour d'assises de la Charente-Maritime à Saintes du 13 au 17 mars prochain. Il devra répondre d'accusations de viols et d'agressions sexuelles sur quatre victimes. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers justice société pédophilie