Une jeune tourangelle s’engage contre l’extrême pauvreté avec l’ONG ONE

Les jeunes ambassadeurs et ambassadrices de l'ONG ONE qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. / © Photo ONE
Les jeunes ambassadeurs et ambassadrices de l'ONG ONE qui lutte contre l’extrême pauvreté et les maladies évitables. / © Photo ONE

Originaire de Montlouis-sur-Loire, Angélique Girault, une étudiante de 21 ans, a été sélectionnée pour devenir ambassadrice de ONE, une association qui lutte contre les inégalités dans les pays les plus pauvres.
 

Par Patrick Ferret

Lycéens, étudiants ou jeunes actifs, 50 jeunes français, âgés de 17 à 31 ans, viennent d’être sélectionnés parmi des centaines de candidatures pour devenir ambassadeurs et ambassadrices de l’ONG ONE, l’association de lutte contre l’extrême pauvreté cofondée par Bono, le chanteur du groupe U2. Ils s’engagent à devenir, pour un an, les représentants d’une génération qui se mobilise pour lutter contre les inégalités mondiales.

Angélique Girault, 21 ans, ex-lycéenne de Balzac à Tours, fait partie de cette nouvelle équipe : "One est une association très connue aux Etats-Unis, un peu moins en France. Ce qui m’a vraiment motivée, c’est d’aller à la rencontre d’hommes politique, de députés européens ou français, pour les inciter à agir."
 
Angélique, 21 ans, est originaire de Tours. Elle fait partie des 50 jeunes ambassadeurs de ONE. / © Photo ONE
Angélique, 21 ans, est originaire de Tours. Elle fait partie des 50 jeunes ambassadeurs de ONE. / © Photo ONE
 

Soutenir la vaccination des enfants


Angélique, qui espère décrocher un master en Droit, est très intéressée par les droits de l’homme, et tout particulièrement par les droits des enfants. Depuis près de 2 ans, elle est ambassadrice à l’UNICEF et organise des collectes ou des actions de sensibilisation sur la condition des enfants dans le monde.
 

Les jeunes ambassadeurs et ambassadrices de One devront organiser des évènements, aller à la rencontre des élus, donner des interviews et sensibiliser le public sur les inégalités de genre, l’éducation et la santé dans les pays en développement. Première mission, de taille : appeler la France à soutenir financièrement la vaccination des enfants dans les pays les plus pauvres, avant le Sommet mondial du vaccin qui aura lieu en juin prochain à Londres.
 

Sur le même sujet

Les + Lus