Meurtre de Zinedine à La Riche : le suspect a reconnu les faits

Publié le
Écrit par Thomas Hermans
Le portrait de Zinedine brandi lors d'une marche blanche lundi 27 décembre.
Le portrait de Zinedine brandi lors d'une marche blanche lundi 27 décembre. © Philippe Péan/France 3 Centre-Val de Loire

Arrêté mardi dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'un jeune homme de 23 ans à La Riche vendredi soir, un homme a reconnu les faits en garde à vue. Il a été mis en examen pour homicide volontaire ce jeudi 30 décembre.

Un homme de 20 ans, suspecté du meurtre d'un jeune homme à La Riche en Indre-et-Loire vendredi dernier, a reconnu les faits qui lui sont reprochés lors de sa garde à vue. Il a été mis en examen ce jeudi 30 décembre pour chef d'homicide volontaire et placé en détention provisoire, a annoncé le procureur de la République de Tours Grégoire Dulin.

Dans la nuit de Noël, il était tout juste minuit quand Zinedine, 23 ans, était déposé très gravement blessé à la clinique de l'Alliance à Saint-Cyr-sur-Loire. Il décédait quelques minutes plus tard. Après plusieurs jours d'investigations, un suspect était arrêté mardi à La Riche, commune de résidence de la victime. L'auteur supposé est un homme âgé de 20 ans, lui aussi originaire de La Riche, n'ayant jamais été condamné.

Sept coups de couteau

Selon le parquet de Tours, "le 24 décembre au soir la victime, qui se trouvait en compagnie d'amis dans son véhicule stationné sur un parking de La Riche, était pris à partie par le mis en cause qui se trouvait à proximité". Le suspect l'aurait alors injurié et lui aurait porté un coup au visage.

La victime aurait alors essayé de riposter avec un club de golf rangé dans le coffre. L'agresseur lui aurait alors porté plusieurs coups avec un couteau en céramique. D'après les résultats de l'autopsie, sept plaies -dont cinq particulièrement profondes- ont été constatées sur le flanc gauche de la victime. C'est ensuite une de ses connaissances qui a porté le jeune homme blessé aux urgences.

Toujours d'après le procureur, l'auteur présumé a reconnu les faits reprochés, mais "niait l’intention homicide". Il aurait notamment avancé "un contexte d'alcoolisation massive", mais n'a pas expliqué de mobile à l'attaque.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.