À Saint-Cyr-sur-Loire, SKF produit des roulements à billes pour des respirateurs artificiels

La chaîne de production des petits roulements à billes / © SKF
La chaîne de production des petits roulements à billes / © SKF

Le leader mondial du roulement à billes, SKF, n'a pas perdu de temps. En pleine crise, la direction du site tourangeau s'est adaptée et a répondu à l'appel d'entreprises mondiales et d'un consortium français. La production de petits roulements à billes a commencé pour des respirateurs artificiels.

Par Benoit Bruère

Une commande envoyée aux USA

C'est l'un des plus importants employeurs du secteur privé en Indre-et-Loire. Le spécialiste suédois du roulement à billes s'est lancé dans une course contre la montre pour répondre au plus vite aux demandes du secteur médical.

Une chaîne de production a été spécialement ouverte pour la fabrication de roulements à billes dont le diamètre intérieur est de seulement 25 millimètres. Des roulements à billes qui rentrent dans la composition de respirateurs artificiels pour les malades atteints d'insuffisance respiratoire. Une première commande a été satisfaite et envoyée aux Etats-Unis. SKF a livré 30 000 roulements en quelques jours, et au total, le chiffre devrait dépasser les 100 000.

Ce sont des roulements très particuliers, très fins et très légers. Ils sont particulièrement compacts. Il y a très peu d'usines SKF capables de les réaliser et de les produire dans le monde, précise le directeur du site de Saint-Cyr-sur-Loire, Eric Beghini. On a plusieurs lignes de production en arrêt. On a rappelé et constitué une équipe spéciale pour produire ce roulement. Nous n'avons pas une très grande flexibilité mais on s'adapte.

Le diamètre intérieur de ce roulement à billes est de 25 mm / © SKF
Le diamètre intérieur de ce roulement à billes est de 25 mm / © SKF

Au total, entre les salariés sur la chaîne et les opérateurs en soutien, une dizaine de personnes travaillent sur ce projet très spécifique de roulement "TSBB". Les gestes barrières ont, bien sûr, été scrupuleusement mis en place. La direction a également reçu des commandes émanant de start-up, d'associations ou encore d'un consortium français à destination du secteur médical. 

Contacté par l'Agence Régionale de Santé (ARS), SKF a par ailleurs rassemblé au début de la crise sanitaire un millier de masques de protection pour le CHRU de Tours. Des masques FFP2 très utiles, on le sait, pour le personnel soignant. Et une petite centaine de blouses de surprotection a également été transmise à l'établissement public. Enfin, 600 joints d'étanchéité ont été livrés au géant pharmaceutique Sanofi. Ces joints vont équiper les systèmes de production du groupe, très sollicités en cette période de crise sanitaire.

Pour nos salariés, cela donne du sens. D'habitude ils ont du mal à imaginer les clients en fin de filière. Là, ils sont plus associés que d'habitude, ajoute Eric Beghini. 

400 salariés travaillent sur le site 

Pour faire face à la demande, la direction du groupe a également dû adapter le site de production en tant que tel. À l'intérieur, certaines zones de production ont été réaménagées pour garder la distance sanitaire entre deux collaborateurs. Quatre cent personnes s'investissent au lieu de 1250 habituellement avec les intérimaires. Et les 400 salariés ne sont, évidemment, pas tous présents en même temps.

L'entreprise, qui a l'habitude de tourner en 3 x 8, a donc tout fait pour que le personnel, présent sur le planning, se croise le moins possible. Concrètement, il y a comme à l'ordinaire des équipes de matin, des équipes de soir, de nuit et de week-end.

Des gels ont été mis à disposition du personnel, et chaque salarié doit nettoyer son poste en arrivant et en repartant. Comme nous avons fermé le restaurant d'entreprise, les ouvriers ne peuvent plus déjeuner sur le site. Ils peuvent donc rentrer plus tôt chez eux. Les fontaines à eau et les cafetières ont aussi été condamnées. Le personnel est très vigilant et responsable.

Certains sont plus inquiets de la crise sanitaire, d'autres plus inquiets de la crise économique engendrée, mais tout le monde est responsable, ajoute le directeur. Le déconfinement sera un soulagement pour tous. Mais en tout cas, dès qu'il interviendra en Indre-et-loire, nous, nous poursuivrons l'activité avec les gestes barrières autant de temps qu'il le faudra afin de protéger nos salariés.

 

Le site SKF de Saint-Cyr sur Loire

Depuis son implantation en 1938, le site SKF de Saint-Cyr sur Loire s’est agrandi au rythme des développements des différentes activités. Il accueille plusieurs unités de production, un centre d’ingénierie, le centre européen de kits de rechange automobile et une nouvelle plate-forme logistique.

Avec ses 1 250 collaborateurs, il produit chaque année plus de 60 millions de roulements à billes pour le secteur automobile, ferroviaire et industriel. Le site tourangeau ne produit pas pour la filière aéronautique ,au contraire d'autres sites SKF en France et dans le monde.

À Saint-Cyr-sur-Loire, 62% de la production est exportée.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus