Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : à Saint-Pierre-des-Corps, le déchirement à gauche pourrait voir basculer le bastion communiste

Les trois listes de gauche aux municipales de Saint-Pierre-des-Corps se maintiennent sans fusionner, face à un candidat classé divers droite. La quadrangulaire du second tour, qui pourrait voir basculer le bastion communiste, s'annonce disputé.

Les électeurs de Saint-Pierre-des-Corps auront le choix entre quatre noms : Michel Soulas (PCF), Emmanuel François (SE), Cyrille Jeanneau (PS) et François Lefèvre (Citoyens ECOLO).
Les électeurs de Saint-Pierre-des-Corps auront le choix entre quatre noms : Michel Soulas (PCF), Emmanuel François (SE), Cyrille Jeanneau (PS) et François Lefèvre (Citoyens ECOLO). © Montage France Télévisions

“J’aurais bien aimé embarquer tout le monde avec nous, mais ils ont fait le choix de rester tout seuls”, assure Michel Soulas, dauphin désigné par la maire communiste sortante de Saint-Pierre-des-Corps Marie-France Beaufils, qui n’est pas parvenu à trouver une alliance avec les socialistes et les écologistes.

Dans cette ville cheminote, bastion historiquement communiste, la liste de la majorité municipale "À gaucheS toute!" a obtenu 27,44 % des suffrages le 15 mars, derrière le candidat SE (sans étiquette) classé divers droite Emmanuel François (29,35 %). Le 28 juin, la liste de Michel Soulas devra aussi se disputer face à la liste PS de Cyrille Jeanneau (15,52 % des suffrages au premier tour) et la liste écologiste de François Lefèvre (11,84 %). Trois candidats qui se renvoient la responsabilité de leur désunion.
 


“Il croit pouvoir gagner seul”

Tête de la liste socialiste, Cyrille Jeanneau accuse Michel Soulas de n’avoir jamais voulu faire alliance avec lui. “Il n’a pas accepté l’union à trois et croit pouvoir gagner seul”, regrette ce conseiller municipal depuis six ans, qui ne cache pas sa colère. “La fusion avec la liste Pacte ancre sa liste encore plus à l’extrême-gauche, mais cela risque de faire perdre toute la gauche !”

Si Michel Soulas se retrouve en grande difficulté face au candidat SE arrivé en tête du premier tour Emmanuel François, la tête de liste de la majorité municipale insite :“nous avons eu la volonté de partir ensemble dès le début mais Jeanneau et les Verts n’ont jamais voulu l’entendre !” Avant d’ajouter : “Il y a bien une liste d’union de la gauche, la nôtre, avec le Pacte. Et deux listes de gauche toutes seules.”

L'autre liste de gauche, c'est celle de l'écologiste François Lefèvre.“Nous avions réussi à convaincre les socialistes de travailler avec les communistes… Et finalement, c’est le PC qui n’a pas voulu”, garantit le candidat à la tête de la liste Citoyens ECOLO.“C’est là que l’on voit les dérives du jeu politique auquel on ne veut surtout pas prendre parti”. Raison pour laquelle le candidat a refusé l’union avec la majorité municipale, même après un accord sur le nombre de sièges obtenu en cas de victoire : six élus, dont deux adjoints et une place à la Métropole. En se maintenant au second tour, les écologistes font le choix de se contenter des sièges de l’opposition “au service de la municipalité” insiste M. Lefèvre.
 

 

 

Trois gauches face à un concurrent 

De son côté, le candidat classé divers droite Emmanuel François assure ne pas voir la quadrangulaire d’un mauvais oeil. “C’est à la fois une bonne nouvelle pour notre liste mais aussi pour Saint-Pierre-des-Corps. Finalement, c’est une décision responsable de mes adversaires car ils vont tous se retrouver avec leurs compétences au sein du conseil municipal”. Ce novice en politique, médecin de la Rabaterie a créé la surprise en obtenant plus de 29 % des suffrages exprimés au premier tour, illustrant l’envie de changement qui s’est exprimée pendant la campagne du premier tour. Son objectif à l'approche du second tour : “Remporter la mairie pour changer les choses et proposer de nouvelles opportunités à Saint-Pierre-des-Corps”.

À quelques semaines du second tour, la donne reste très incertaine, avec une grande inconnue : la participation. Le 15 mars dernier, 38,90 % de votants s’étaient déplacés aux urnes dans la commune.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter