Histoire : une tablette de chocolat, un parachutiste anglais et un passionné tourangeau

Une fillette de 5 ans rencontre un parachutiste anglais lors du Débarquement. 75 ans après ils se retrouvent en Normandie. Une histoire extraordinaire racontée par un jeune Tourangeau. 
Clément Horvath en pleine réalisation de son documentaire "Red Beret & Dark Chocolate".
Clément Horvath en pleine réalisation de son documentaire "Red Beret & Dark Chocolate". © Clément Horvath
Nous sommes dans la nuit du 5 au 6 juin 1944. La guerre fait rage partout en Europe et la France est sous occupation allemande. Peu après minuit, des parachutistes anglais de l’opération Overlord débarquent dans la maison des parents de Thérèse Robert-Monsaint située à Ranville (Calvados).

Parmi eux, un jeune Britannique de 19 ans dénommé Daniel Lyons offre à la petite fille de 5 ans une tablette de chocolat de sa ration. 75 ans plus tard, Thérèse a pu remercier son libérateur lors de retrouvailles intimistes dans un café de cette petite ville de Normandie.

Un Tourangeau mordu d'histoire 

C’est cette histoire détonante qu’a voulu raconter Clément Horvath dans son livre Till Victory : lettres du Jour J à la victoire paru la veille du premier confinement. A 32 ans, ce Tourangeau a consacré la moitié de sa vie à sa passion : la Seconde Guerre mondiale.

"Quand j’étais petit, mon père m’a emmené sur les plages du Débarquement en Normandie et dans l’immense cimetière militaire de Colleville-sur-Mer. J’ai tout de suite été touché par l’histoire de ces jeunes gars qui se sont battus contre le nazisme", raconte-t-il.

Chargé de communication dans une entreprise de création de jeux-vidéos, Clément Horvath collectionne depuis 15 ans les lettres de soldats américains, anglais, canadiens ou néo-zélandais venus se battre en France pour faire tomber le IIIe Reich.

Une cinquantaine d’écrits historiques que le Tourangeau a réuni dans son premier livre Till Victory : lettres de soldats alliés (éditions Ouest-France, 2018), récompensé en janvier 2020 par le prix "Histoire 2019" de la fondation Stéphane Bern.

"Je ne suis pas un grand fan des livres histoires poussiéreux qui relatent simplement les faits. Je préfère raconter des histoires humaines. Je veux éveiller la conscience des jeunes de ma génération qui n’ont connu que la paix. Leur montrer la chance que l’on a de vivre dans un monde libre", explique Clément Horvath.

Des retrouvailles intimistes mais historiques

En 2017, le jeune homme se rend comme chaque année aux commémorations du "D-Day". Lors d’une visite au musée de Pegasus Bridge, il fait la rencontre d’un des vétérans, alors âgé de 92 ans. Quelque temps après, il poste la photo de l’ancien soldat sur Facebook. Dans les commentaires, une internaute reconnaît immédiatement Daniel Lyons et pour cause, c’est la fille de Thérèse Robert-Monsaint. Dans le même message, elle écrit que sa mère et l’ancien parachutiste ont d’ailleurs prévu de se revoir.

Des retrouvailles que Clément Horvath a pu filmer. "C’était un moment exceptionnel, extrêmement touchant." Et c’est pour rendre hommage à Daniel Lyons, mort le 3 décembre 2019, que le Tourangeau a diffusé ce jeudi sur YouTube les images de cet instant unique dans un mini-documentaire intitulé "Red Beret & Dark Chocolate".
 
"Dans une période où l’on remet en question la solidarité internationale, il était important pour moi de remercier ces hommes en les rendant immortels au travers de ces témoignages", témoigne le jeune homme.   

Après avoir rencontré plus de 90 familles du monde entier, Clément Horvath verra son premier tome qu’il a lui-même traduit paraître ce mois-ci au Royaume-Uni et aux Etats-Unis.  
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire seconde guerre mondiale culture histoire insolite