Nancy : le drôle de centenaire de Pierre Grange, un des derniers FFI français

Vendredi 4 décembre 2020, Pierre Grange a cent ans. Originaire de Varangéville, il est l’un des derniers membres des Forces françaises libres encore en vie. Un anniversaire contrarié par la Covid-19 mais l’ancien maquisard en a vu d’autres pendant la guerre. 
Pierre Grange
Pierre Grange © Pascal Grange
Vendredi 4 décembre 2020 Pierre Grange a cent ans. Il en a vingt lorsqu'éclate la Seconde Guerre mondiale. Le Varangévillois va connaitre la débâcle puis les chantiers de jeunesse avant de revenir dans sa ville natale. Mal lui en prend car la région de Nancy est décrétée zone interdite. Il n'est plus possible d'en sortir.

Le réfractaire prend le maquis

Le maire de Varangéville est sommé par l’occupant d’envoyer 30 jeunes en Allemagne. Célibataire, Pierre Grange est du lot. Réfractaire au Service du travail obligatoire, Il refuse mais sera contraint de partir car des pères de famille auraient été obligés de prendre sa place.

Tu dois partir, car c’est moi qui vais devoir y aller à ta place. Si tu ne pars pas, t’es un salaud !

Pierre Grange

Refusant de travailler pour les Allemands il écope de 7 semaines de travaux forcés. Il s’évade pendant les fêtes de Noel 1942 et rejoint le maquis en Auvergne.
Carte d'ancien combattant de Pierre Grange.
Carte d'ancien combattant de Pierre Grange. © Pascal Grange
Il participe en juin 1944 aux batailles décisives du Mont Mouchet et de La Margeride. Fin août il délivre Clermont-Ferrand avec la Première Colonne Rapide d’Auvergne puis poursuivra la guerre au sein du 92e régiment d’infanterie.

La passion du dessin

A la Libération il choisit les métiers de l’imprimerie. Il commence une carrière de linotypiste à l’Est Républicain et l’achève comme correcteur. Pierre a transmis à ses enfants sa passion pour la lecture et le respect de l’orthographe. Il traquait la moindre faute dans les articles et même à la maison. Surtout dans les noms propres.

Un jour j’ai écrit le nom du président Poincaré "Point carré". J’ai eu droit à une leçon. De même que Clemenceau ne s’écrit pas avec un "é".

Pascal Grange, fils de Pierre


Mais sa passion véritable est le dessin avec une prédilection pour l'humour. Ils sont publiés dans l’Est Républicain. Ses enfants témoignent. Leur père est d'une nature optimiste.
Bande dessinée de Pierre Grange
Bande dessinée de Pierre Grange © Pascal Grange
Les aventures de Fantoche et Lagoupille, Fleur et Polochon seront édités en bandes dessinées.

Je ne suis pas un héros

Allergique aux récits de guerre trop souvent "arrangés" à son goût, Pierre Grange ne prend pas la pose du héros ni ne fait grand étalage de ses états de service.

Nous avons appris son engagement en écoutant les conversations entre lui et les anciens résistants auvergnats avec qui il entretient de solides relations d’amitié.

Pascal Grange, fils de Pierre

Pierre emmenait toujours ses enfants au bord de la RN 4 pour assister au passage de la marche Paris-Strasbourg. Epreuve créée pour célébrer le retour de l’Alsace dans le sein de la France. Ce fut aussi l’itinéraire emblématique de la 2e division blindée du général Leclerc. En hommage, ses enfants ont mis un point d’honneur a participer à cette marche symbolique.

Centenaire contrarié

Aujourd’hui Pierre Grange affronte un autre ennemi : la Covid-19. Il est en bonne santé et vit à l’abri dans son studio qui surplombe Nancy.
Pierre Grange et ses enfants
Pierre Grange et ses enfants © Pascal Grange
Cette année l’anniversaire ne se déroulera pas comme prévu au grand regret du centenaire et de sa famille.

C'est une tradition chaque année nous nous réunissons pour fêter l’anniversaire de papa à la brasserie Excelsior à Nancy. Ce ne sera hélas pas possible, l’établissement est fermé et nous sommes tous dispersés.

Pascal Grange, fils de Pierre

Mais foin de l’amertume, le centenaire en a vu d’autres et donne rendez-vous à ses enfants, huit petits-enfants et dix arrière-petits-enfants dès que sonneront les cloches de la libération générale et la levée du couvre-feu.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
seconde guerre mondiale résistance histoire témoignage