INFO FRANCE 3. Wilfried Schwartz n'est plus vice-président de Tours Métropole

Publié le

L'ancien président de Tours Métropole Wilfried Schwartz a démissionné de ses fonctions de vice-président, dans un courrier adressé ce jeudi à la préfecture d'Indre-et-Loire. Le jeune élu s'était déjà vu retirer ses délégations (sur les mobilités et schémas cyclables) le 15 novembre dernier.

Wilfried Schwartz, qui fut en  2014 le plus jeune maire socialiste de France lors de son élection à La Riche (Indre-et-Loire), vient de perdre une responsabilité politique de plus : l'ancien président de Tours Métropole, qui avait démissionné de ses fonctions en juillet 2021 en pleine affaire de la gifle à son directeur de cabinet de l'époque, était en effet encore vice-président de la collectivité. Même si ses délégations "en lien avec les mobilités et les schémas cyclables" lui avaient été retirées le 15 novembre dernier.

Un courrier adressé à la préfecture

Dans un courrier adressé ce jeudi à la préfète d'Indre-et-Loire, que nous avons pu consulter, l'élu dit "prendre acte du refus du président de Tours Métropole Val de Loire de revenir sur le retrait de [ses] délégations, pourtant non motivé, si ce n'est vraisemblablement pour des raisons strictement politiciennes". Wilfried Schwartz ajoute qu'il ne "souhaite pas que l'attention se focalise sur [sa] personne alors que l'institution métropolitaine doit se concentrer sans délais sur ses projets et ses missions"

Cette démission (confirmée par la préfecture d'Indre-et-Loire) n'est pas une surprise, quand on sait qu'un vote afin de lui retirer sa vice-présidence, était prévu à l'ordre du jour de la prochaine réunion du conseil métropolitain ce lundi 12 décembre.

Une situation "ubuesque"

Cette réunion du 12 décembre pourrait d'ailleurs être l'occasion d'un retour de la majorité de la Ville de Tours dans l'exécutif métropolitain, dans le cadre d'une redistribution des cartes par le président de la collectivité, Frédéric Augis (LR) : rappelons qu'Emmanuel Denis, maire EELV de Tours, et ses adjoints sont, à ce jour, exclus des vice-présidences de la Métropole (qui sont revenues à des membres de l'opposition municipale de Tours), une situation jugée "ubuesque" par l'élu écologiste de la ville centre de l'a métropole tourangelle. 

Wilfried Scwhartz a été condamné en appel pour violences à six mois d'inéligibilité et 5000 euros d'amende, mais il peut conserver ses mandats d'élu en raison de son pourvoi en cassation. Également démissionnaire de ses fonctions de maire de La Riche en septembre 2022, l'élu de 37 ans est toujours conseiller municipal, conseiller communautaire de Tours Métropole et conseiller départemental d'Indre-et-Loire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité