• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“Je bloquerai kedal le 17 novembre” : un Tourangeau répond à un ami sur Facebook, il récolte 111 000 partages

Photo d'Illustration. / © AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN
Photo d'Illustration. / © AFP PHOTO / PHILIPPE HUGUEN

Après une énième dispute avec un ami sur le bien-fondé des blocages contre la hausse du carburant le 17 novembre, un père de famille à Tours se révolte dans un post Facebook : "On fonce dans le mur les gars!". Son post a été partagé plus de 111 000 fois.

Par Aurélia Abdelbost

"Je bloquerai kedal le 17 novembre". Le post d'Anthony Hamon, un père de famille de Tours, a déjà fait l'objet de plus de 111 000 partages. Pourtant le Tourangeau n'avait aucune ambition nationale... il répondait simplement à un ami à lui ! C'est une énième dispute et invitation à participer aux blocages, reçue sur Facebook, qui a mené à ce coup de gueule. 

En même temps, il consulte une vidéo WWF, qui explique que 60 % des animaux sauvages ont disparu en 40 ans. Pour lui, c'est clair : le problème est ailleurs. 

OUHOUH ! ON FONCE DANS LE MUR LES GARS !

 


"Mon facebook c'est Verdun"


Dans ce post principalement adressé à son ami d'enfance, l'homme de 35 ans est scandalisé de voir qu'autant de personnes se révoltent pour la hausse du prix du carburant et regrette qu'il n'y ait pas une telle mobilisation autour de causes environnementales comme le plastique dans les océans.

J'ai publié ce post sur un coup de sang mais quand on enlève la vulgarité et le côté maladroit, ce que je veux dire, c'est que je suis triste de voir qu'on se mobilise autant pour le prix de l'essence à la pompe - même si je conçois que cela puisse être important pour les gens - et pas pour d'autres causes plus nobles concernant l'environnement.


Le jeune père "hallucine". Son post, publié le 1er novembre, prend des proportions colossales. "Mon Facebook, c'est devenu Verdun", lâche-t-il.

Alors que la tendance est plutôt à la mobilisation pour les blocages du 17 novembre sur les réseaux sociaux, ce coup de gueule a révélé une autre vision sur le sujet. "Plein de gens pensent comme moi et ne disent rien", souligne Anthony Hamon. Depuis, les messages se bousculent sur son compte Facebook, bienveillants pour la majorité. 

Cependant, le père de famille est aussi attaqué sur les réseaux car son entreprise de communication, Monsieur Marketing, a entre autres réalisé le site internet du député LREM Philippe Chalumeau. Il n'est cependant en rien responsable du contenu. 
 

"Je ne vois pas en quoi c'est lié. J'ai une agence de com'. Je fais des sites internet. Un monsieur vient me voir, il est député En Marche, il veut un site internet. Ç'aurait été un député de la France Insoumise, les Républicains ou les Verts, j'aurais fait la même chose. Ca s'est fait dans le même temps, c'est sur, mais je n'ai aucun lien avec la République en Marche, loin de là", répond  fermement Anthony Hamon. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus