Municipales 2020 : des avocats présentent leur liste à Tours

Une candidature surprise aux élections municipales a été déposée à la préfecture d’Indre-et-Loire ce jeudi 27 février. Il s’agit des avocats du barreau de Tours qui présentent une liste sous le nom "Nous ne battrons pas en retraite".
 
Contre la réforme des retraites, les avocats présentent une liste aux élections municipales de Tours.
Contre la réforme des retraites, les avocats présentent une liste aux élections municipales de Tours. © Thierry Zoccolan / AFP
"Nous ne battrons pas en retraite à Tours". C’est le nom de la onzième liste qui sera proposée dans les bureaux de vote tourangeaux le 15 mars prochain, lors du premier tour des élections municipales 2020. Une liste de 55 noms composée principalement d’avocats.

L’objectif, selon la tête de liste Me Carole Charrier : "faire entendre notre voix pour que soit évoquée la suppression des régimes spéciaux et autonomes des retraites".
  

"Un message fort" lancé au gouvernement


En grève contre la réforme des retraites du gouvernement depuis huit semaines, les avocats de Tours multiplient les actions pour s’opposer à la suppression des régimes spéciaux et autonomes. Et ils sont prêts à en découdre dans le cadre des élections municipales. "Nous voulons avant tout aboutir à un vrai débat et lancer un message fort au gouvernement", poursuit Me Carole Charrier.

Un gouvernement qui les "mène en bateau" selon les mots de celle qui a réussi à constituer une liste en moins de huit jours, composée à "90 à 95 %" d’avocats de toutes les tranches d’âge, dont des actuels et anciens membres du Conseil de l’Ordre et des anciens bâtonniers. Les autres noms sont ceux de "sympathisants avocats".
 

La ministre de la Justice dit qu’elle tend la main aux avocats qui ne la prennent pas. Or, les négociations n’avancent pas ; c’est une simple opération de communication. Me Carole Charrier, tête de liste "Nous ne battrons pas en retraite à Tours"
 

Citoyenne et apolitique


La liste ne se donne pour le moment aucun objectif en termes de voix ou de siège. "Nous procédons étape par étape", explique Me Carole Charrier. "Pour le moment, nous nous réunissons chaque jour".

"Nous ne battrons pas en retraite" se veut une liste citoyenne et apolitique. "La question de l'appartenance politique ne se pose pas", insiste celle qui souhaite faire passer un message aux Tourangelles et Tourangeaux :
 

Notre candidature est sérieuse. Nous mettrons autant de persévérance et de détermination à défendre les citoyens que nous le faisons pour nos clients au quotidien dans l’exercice de notre professionMe Carole Charrier, tête de liste "Nous ne battrons pas en retraite à Tours"
 

"C'est un moyen de poursuivre l'expression du mécontentement"


Le bâtonnier de Tours, Me Vincent Brault-Jamin, soutient cette candidature. Mais il explique que l’Ordre des avocats n'en est pas à l'origine. "C’est une très bonne chose que les avocats s’engagent dans la vie de la cité et cherchent à faire valoir, y compris sur le plan politique, leur point de vue. C’est un moyen de poursuivre l’expression du mécontentement qui persiste en allant, cette fois-ci, à la rencontre des électeurs."

Lundi prochain, le 2 mars, les avocats du barreau de Tours se retrouveront de nouveau en assemblée générale. Ensemble, ils décideront de la suite de leur mouvement.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections justice société retraites économie mouvement social social