Omar Sy, Antoine de Caunes .... et les autres, à la rescousse d'un jeune malien hébergé à Tours

Omar Sy et Antoine de Caunes se mobilisent sur la toile pour maintenir un jeune Malien dans sa structure d'accueil tourangelle. Une pétition adressée au procureur de la République d'Indre-et-Loire a recueilli plus de 28 000 signatures. 
Mody, jeune malien, doit déménager à Lille, faute de placement disponible dans la région.
Mody, jeune malien, doit déménager à Lille, faute de placement disponible dans la région. © Instagram / LinnaMorata
Mody est arrivé du Mali à Tours, en septembre dernier. Orphelin de frère, il reconnu par l’Aide Sociale à l’Enfance comme "mineur isolé" et fait rapidement la connaissance de la famille Soubise. Hélène, Sébastien et leurs deux enfants le prennent sous leur aile. 

Mais, faute de placement dans le département, le jeune homme de 16 ans doit prendre le train ce lundi matin en direction de Lille, où une place en foyer lui sera attribuée. Une solution inadaptée, Lille étant une "ville débordée par la situation migratoire" expriment ses soutiens sur France Bleu Touraine. Qui s'engagent à continuer d'accompagner Moby dans son intégration. 
   

"C'est l'histoire de Mody"


Dans le texte qui accompagne cette pétition, le comité de soutien du jeune Malien explique pourquoi Mody doit rester en Indre-et-Loire  : "Depuis 4 mois, il a commencé à se reconstruire ici. Il est inscrit dans un club de foot (le FCOT) , il prend des cours de français avec une bénévole de la Croix Rouge et il a lié des relations fortes avec notre famille. Nous lavons son linge, l'avons équipé en vêtements, fait vacciner, nous l'emmenons au musée, au restaurant, faisons de la cuisine avec lui (il veut devenir cuisinier)...enfin tout ce qui peut participer au quotidien "normal" d'un ado de 16 ans". 
 
Ce week end, la pétition adressée au procureur de la République d'Indre-et-Loire a recueilli plus 28 000 signatures dont celles de l'acteur Omar Sy et de l'animateur Antoine de Caunes. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration