• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

“On s'habitue à ce que ce soit dans le paysage“ : un pack LGBTQ+ ajouté au jeu vidéo ”Les Sims”

Les marches du parc Franklin D. Roosevelt, aux Etats-Unis, pour le mois des fiertés - Photo d'illustration / © Johannes EISELE / AFP
Les marches du parc Franklin D. Roosevelt, aux Etats-Unis, pour le mois des fiertés - Photo d'illustration / © Johannes EISELE / AFP

Le développeur Electronic Arts inaugure un partenariat avec une association de soutien aux LGBTQ+, en ajoutant du contenu dédié dans son jeu star : Les Sims. 

Par Yacha Hajzler

Lors de l'E3 2019, conférence professionnelle de référence dans le monde du jeu vidéo, le développeur Electronic Arts a fait une annonce assez inattendue, relevée par le média tourangeau Breakflip.

La prochaine édition de son jeu phare, Les Sims 4, comportera du contenu visant à soutenir les droits de la communauté LGBT. Pour concevoir ce contenu, l'éditeur de jeu vidéo s'est associé à l'association It Gets Better, qui soutient les jeunes LGBTQ+. 
 
Le pack comportera, par exemple, des vêtements exclusifs siglés "Fierté" ou, plus pointu, des portes de toilette non-genrées. Si la question est relativement peu abordée en France, les Etats-Unis ou encore le Canada ont largement avancé sur cette adaptation qui facilite la vie notamment aux personnes transgenres ou en cours de transition. 
 

Le jeu vidéo poursuit sa mutation


"Dans mon entourage, ça a fait sourire, mais un peu réfléchir aussi. Ça a ouvert le débat dans notre communauté de fans de Sims", reconnaît Thomas Renaud, rédacteur en chef de Breakflip. 

Pour lui, l'initiative s'inscrit dans un courant logique : "Ça fait quand même quelques années que le monde du jeu vidéo met plus en avant d'abord les femmes, mais aussi la communauté LGBTQ+, parfois de manière maladroite, malheureusement. Après, là, qu'on propose gratuitement du contenu supplémentaire au jeu, je ne dirais pas que c'est inédit, mais c'est assez rare."
 
Alors, le partenariat avec une association : montrer un réel engagement, ou se prévenir efficacement du bad buzz ? "Un peu les deux, je pense, honnêtement, répond le rédacteur. Peut-être que sur un autre jeu, on l'aurait fait comme ça, pour se faire bien voir. Mais Les Sims a un public qui vient de tous les horizons, et d'ailleurs on peut depuis toujours y créer des couples homosexuels."
 

Opération récupération ?


Reste un doute qui plane, et que la communauté dénonce régulièrement : pink-washing, ou pas pink-washing ? 


Pink-washing : fait pour une entreprise ou une force politique de manifeste un soutien uniquement cosmétique à la communauté LGBTQ+ dans le but d'en retirer un avantage financier ou électoral


Sur la question, Christophe Desportes-Guilloux, secrétaire du Groupe d'Action Gay et Lesbien du Loiret, a un avis bien tranché. "Même si c'est ça : je m'en fous. On ne le saura jamais, de toute façon. Les jeux participent à une recherche d'identification. Si ça permet aux gens qui jouent à ce jeu de ne pas se sentir exclus, que ça en fait réfléchir d'autres, ça peut être intéressant." 

Selon lui, c'est en tout cas le signe d'une avancée. "L'ensemble de la société banalise ces sujets, s'habitue à ce que ce soit dans le paysage. Quand il y a eu les premiers hommes, les premières femmes politiques qui ont fait leur coming-out, ça tenait dans les médias pendant des semaines. Maintenant c'est d'une banalité..."


 

A lire aussi

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus