Le propriétaire de la stèle en l'honneur de SS suspectés du massacre de Maillé mis en examen

Le propriétaire de la plaque découverte en Moselle qui célèbre une unité de SS suspectée d'un massacre à Maillé (Indre-et-Loire) a été mis en examen pour apologie de crimes contre l'humanité par le parquet de Sarreguemines.

Par Aurélia Abdelbost

Une plaque célébrant la 17e SS Panzergrenadier Division, dont une unité est notamment suspectée d'avoir massacré 124 habitants du village de Maillé (Indre-et-Loire) le 25 août 1944, avait été découverte sur un terrain privé à Volmunster (Moselle). A l'écart du village, la stèle était visible des promeneurs. Une enquête avait été ouverte en janvier 2018 par le parquet de Sarreguemines.

Le propriétaire, un ressortissant Allemand de 34 ans qui réside à Püttlingen, près de la frontière, a été mis en examen la semaine dernière pour apologie de crimes contre l'humanité et placé sous contrôle judiciaire, a indiqué le parquet de Sarreguemines à Franceinfo, sans détailler les obligations liés à cette mesure.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Visite de Gérald Darmanin dans le Loiret

Les + Lus