Tours : avec ses activités ludiques proposées ce samedi, Greenpeace veut montrer l'influence du groupe Total

Samedi 22 mai, place Jean Jaurès à Tours, Greenpeace organise des activités pour sensibiliser les passants au "soft power"  exercé par Total en France. L'ONG dénonce le manque de transparence de Total sur sa production d'énergie fossile et sa volonté de redorer son image grâce aux sponsors.

L'action de Greenpeace Tours a démarré à 11h place Jean Jaurès
L'action de Greenpeace Tours a démarré à 11h place Jean Jaurès © Greenpeace Tours

L'action est d'envergure nationale. Ce samedi 22 mai, les militants du groupe Greenpeace dénonce dans plus d'une trentaine de ville en France "l'influence du géant pétro-gazier [Total] au sein de la société" selon le communiqué de presse de l'ONG. Cette action intervient après la plainte déposée avec Anticor et l'association La Sphinx contre le PDG du géant pétrolier, Patrick Pouyanné pour "prise illégale d'intérêts".

A Tours, la mobilisation a débuté à 11 heures sur la place Jean Jaurès. Selon Sylviane B, militante à Greenpeace Tours, "c'est la première fois qu'une activité ludique est organisée. C'est une mobilisation plus douce pour que le public soit confronté à la réalité". Cette activité est accompagnée d'une distribution de flyers et de stickers, "à coller sur les lieux sponsorisés par Total"

On est aujourd'hui sur une activité extrêmement ludique, orientée grand public. Le quiz montrera 30 entreprises parmi lesquelles 23 sont sponsorisées par Total. On s'aperçoit rapidement que Total est présent même là où on ne l'attend pas.

Sylviane B, militante bénévole à Greenpeace Tours

"Mettre en lumière le soft power" de Total

Avec cette action, Greenpeace veut "mettre en lumière et faire prendre conscience du soft power" de l'entreprise, notamment dans des grandes écoles comme Sciences Po Paris et Polytechnique. Dans cette dernière, elle souhaite installer un centre d'innovation et de recherche où travailleront 250 salariés au coeur du campus. Le projet est très décrié par les étudiants, qui demandent à ce que "Total soit traité comme les autres entreprises [...] car le projet actuel lui donne une situation exclusive". Pour autant, le géant du pétrolier assure chez nos confrères de Socialter que "le groupe n'a aucun droit de regard sur les cours dispensés par Sciences Po ou sur les recherches qui y sont menées".

Il y a aussi des grandes expositions du Louvre qui sont sponsorisées par Total pour nous faire oublier que c'est un des leaders du pétrole et pour redorer leur image.

Sylviane B, militante bénévole à Greenpeace Tours

Vendredi 21 mars, la géant pétrolier français a annoncé qu'il changeait de nom : il s'appellera désormais TotalEnergies, voulant ainsi mettre en avant son engagement dans la transition énergétique. Il présentera par ailleurs une résolution sur le climat à ses actionnaires le 28 mai prochain. Un cap très critiqué par les investisseurs. Aujourd'hui, 90% de la production de Total concerne encore des énergies fossiles. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
écologie environnement