À Tours, un "Truc en Plus" pour soulager les parents d'enfants et ados handicapés, épuisés par le confinement

Pour les parents d'enfants handicapés, le confinement peut vite tourner au cauchemar. Si la situation est perturbante pour nombre d'entre nous, elle l'est encore plus pour des enfants déjà en souffrance. Pour donner un peu de répit aux parents, une structure d'accueil éphémère vient d'ouvrir à Tours

"Un Truc en Plus" à Tours pour soulager les parents d'enfants et ados handicapés
"Un Truc en Plus" à Tours pour soulager les parents d'enfants et ados handicapés © Sonia Pareux
À Amboise, Chloé Poirier est aujourd’hui seule avec ses trois enfants âgés de 2, 5 et 8 ans.

L’aîné souffre d’un handicap proche de l’autisme : "Avec ses troubles, Sofiane dort peu la nuit et en journée, ce sont des cris, des pleurs, de l’agressivité. Il avait un emploi du temps très structuré, exactement le même chaque semaine. Aujourd’hui, il a énormément de frustration".

Un peu de répit pour cette maman très éprouvée, Sofiane va être accueilli deux jours consécutifs à Tours, au sein de la structure éphémère baptisée "Le Truc en Plus".

Proposer une offre complémentaire

Référente handicap pour l’APAJH 37 (Association pour jeunes et adultes handicapés), Sonia Pareux est à l’origine de cette initiative :
Sonia Pareux
Sonia Pareux © Le Truc en Plus
"J’ai appelé les familles que je suis habituellement et j’ai bien entendu leur souffrance. Parmi les IME (instituts médico-éducatifs), par exemple, qui accueillent certains de ces enfants, bien peu sont restés ouverts. Les éducateurs vont à domicile 2 ou 3 heures, cela ne soulage pas complètement les familles. Je me suis dit que je pouvais proposer une offre complémentaire."

Un bénévole pour chaque enfant accueilli

Un "Truc en Plus", donc. Sonia a décroché le soutien de la Préfète d’Indre-et-Loire, puis a mis en place cette nouvelle structure en quelques jours seulement :

"Avec le festival Autrement Dit (dédié au handicap NDLR) dont je suis la présidente, j’ai lancé un appel à bénévoles et ça a bien répondu. J’ai 5 bénévoles professionnels tous les jours, un par enfant accueilli. Et tous les protocoles sanitaires ont été mis en place".

La structure éphémère ne pouvait être déclarée en établissement médico-éducatif, elle a donc ouvert sous la forme de centre de loisirs.

Les enfants sont accueillis jusqu’à dimanche soir dans les locaux de l’école Buisson-Molière, place de la Liberté, à Tours.
Un accompagnant et un enfant
Un accompagnant et un enfant © Sonia Pareux
Sonia n’a qu’un regret : le côté trop éphémère, justement, du "Truc en plus". Car les difficultés des familles ne vont certainement pas s’arrêter avec le déconfinement :

"La scolarité des enfants handicapés est déjà compliquée en temps normal alors, là, qu’est-ce qui les attend ? Ça va être encore plus difficile. Moi j’aimerais bien continuer cette structure".

Quelques places sont encore disponibles d'ici à dimanche soir, pour une matinée ou un après-midi. Pour en bénéficier, il faut contacter Sonia Pareux au 06.24.21.02.77
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
handicap société solidarité coronavirus santé
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter