Tours : un réseau de braqueurs de boutiques de gare SNCF démantelé, 700 000 euros de butin

Six malfaiteurs entre 18 et 54 ans ont été arrêtés. Le parquet de Tours a requis leur mise en examen, notamment pour vols en bande organisée.

Le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin.
Le procureur de la République de Tours, Grégoire Dulin. © MAXPPP

Un réseau de braqueurs de boutiques de gare, qui opérait à travers toute la France, a été démantelé et six ressortissants roumains âgés de 18 à 54 ans ont été arrêtés, a annoncé ce 22 janvier le procureur de la République de Tours Grégoire Dulin.

Un mode opératoire bien rodé

Ils sont soupçonnés d'avoir commis 37 vols dans des enseignes Relay et Hubiz, qu'ils visaient pour leur configuration similaire, et leur mode d'ouverture des caisses identique. Le butin est estimé à plus de 700 000 euros en cartouches de tabac, tickets de jeu et recettes du jour. Le démantèlement de la bande a débuté lors d'une nuit de juillet 2020, avec l'interpellation en flagrant délit de trois membres en train de commettre un vol par effraction dans la gare de Saint-Pierre-des-Corps.

Constatant la multiplication de ce genre de vols sur le territoire, le parquet de Tours a ouvert une enquête préliminaire pour des faits de vols en bande organisée et d'association de malfaiteurs.Après plusieurs mois d'enquête, la police a pu identifier "une équipe de malfaiteurs chevronnés, ancrés dans une délinquance d'habitude, déjà connus pour de multiples crimes et délits dans plusieurs pays européens".

Partant d'un camp établi à Stains (Seine-Saint-Denis), "qui servait de support logistique et de lieu de recels", les suspects "effectuaient des raids nocturnes par petites équipes sur une grande partie du territoire", a indiqué le parquet.

Jusqu'à 15 ans de réclusion encourus

A l'issue de l'enquête menée par l'Office central de lutte contre le crime organisé et l'antenne tourangelle de la Police Judiciaire, le procureur a requis contre les six malfaiteurs leur mise en examen et leur placement en détention provisoire. Ils devraient être jugés pour vols en bande organisée et tentative, association de malfaiteurs en vue de commettre un crime et blanchiment. Tous encourent jusqu'à quinze ans de réclusion.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers