Trafic de drogue : plus de 65 kilos d'héroïne saisis, des interpellations en Indre-et-Loire et dans l'Indre

Le 17 août dernier, une vaste opération de gendarmerie a permis l'interpellation de plusieurs individus à Tours, Joué-lès-Tours (Indre-et-Loire) et Buzançais (Indre). Un réseau de trafic de stupéfiants, qui opérait dans tout l'ouest de la France, a été démantelé.
La drogue était dissimulée dans un véhicule stationné à Poitiers.
La drogue était dissimulée dans un véhicule stationné à Poitiers. © Photo d'illustration. Rémi DUGNE / PHOTOPQR / MAXPPP
Plus de 65 kilos d'héroïne ont été saisis et quatre suspects mis en examen, apprend-on vendredi 21 août. Parmi eux, trois hommes âgés de 20 à 40 ans et une femme d'une vingtaine d'année. Ce coup de filet est l'aboutissement d'une enquête ouverte "depuis plusieurs mois" selon le parquet de Rouen, en charge de l'affaire.

Les recherches se sont d'abord concentrées sur "deux frères", qui agissaient en Normandie mais aussi dans la région de Tours et de Poitiers. Plusieurs sections de recherches de la gendarmerie étaient mobilisées sur cette affaire, dont celle d'Orléans.

De l'héroïne cachée dans un véhicule à Poitiers

Le lundi 17 août au matin, une vaste opération mobilisant 70 gendarmes a permis l'interpellation de plusieurs personnes à Tours et Joué-lès-Tours, en Indre-et-Loire, mais aussi à Buzançais, dans l'Indre.Des individus ont également été arrêtés dans l'Eure et en Dordogne. Au cours de cette opération, plus de 65 kilos d'héroïne ont été découverts dissimulés "dans une cache aménagée dans un véhicule stationné sur un parking à Poitiers."

Toujours selon le parquet de Rouen, les perquisitions réalisées par la suite ont permis la saisie de près de 58 000 euros en espèces, de huit véhicules, de deux scooters, de trois armes de poing avec leurs munitions, de plusieurs "objets de luxe" et d'une presse artisanale dédiée au compressage des produits stupéfiants.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
drogue faits divers sécurité société