Dans la nuit de vendredi à samedi, la devanture de la Comédie, un théâtre à Tours, et les façades de maisons attenantes ont été taguées pour dénoncer la venue de l'acteur et humoriste, Ary Abittan, qui a été accusé de viol en 2021 et pour lequel il a obtenu un non-lieu en avril 2024.

"Honte à la Comédie de Tours", "Violeurs on vous voit", "Déprogramme"... Les écritures sont on ne peut plus claires : les personnes qui les ont taguées sur la devanture du théâtre, La Comédie, en plein centre-ville de Tours, ne veulent pas de la venue d'Ary Abittan. 

Une enquête pour viol et un non-lieu

Dans la nuit de vendredi à samedi, une série de tags ont été inscrites sur la façade du théâtre qui doit accueillir l'humoriste et acteur pour son spectacle les 15 et 16 mai prochains. L'action, revendiquée par le collectif Actions féministes Tours, appelle à la déprogrammation de l'artiste du fait d'une enquête pour viol dont il a fait l'objet en 2021.

Ary Abittan avait été mis en examen après avoir été accusé par une jeune femme âgée de 23 ans au moment des faits de lui avoir imposé une sodomie lors d'un rapport sexuel. L'acteur a obtenu un non-lieu en avril 2024, mais l'étudiante a fait appel.

Outre la vitrine du théâtre, plusieurs façades de maisons adjacentes ont été taguées d'inscriptions. Le collectif féministe appelle à un rassemblement pour protester contre la venue de l'humoriste le jour de son premier spectacle au théâtre. La Comédie n'a pas encore répondu à nos sollicitations, et n'a pas encore réagi.