Un nouveau centre de tri des déchets recyclables pour trois départements et un territoire d'un million d'habitants

Inauguré officiellement ce vendredi 12 avril, le nouveau centre de tri de Parçay-Meslay est en réalité opérationnel depuis le début de l'année. 10 collectivités de l'Indre-et-Loire, du Loir-et-Cher et de la Sarthe, représentant quelque 950 000 habitants, se sont réunies pour construire ce centre de tri de dernière génération, d'une capacité annuelle de 53 000 tonnes.

Le 1er janvier 2023, la loi de transition énergétique pour la croissance verte a rendu l’extension des consignes de tri obligatoire, ce qui a augmenté les quantités d’emballages triés.

Les centres de tri n’avaient plus la capacité de recueillir davantage d’emballages (pour Tours, par exemple, le Centre de tri de la Grange David, à La Riche, ne pouvait traiter que 20 000 tonnes). Et ne pouvaient assurer le tri selon les exigences de qualité des recycleurs (cartonneries, papeteries, filières de recyclage du plastique…).

En 2019, 10 collectivités, réparties sur 3 départements, se sont associées et ont constitué une SPL,  société publique locale baptisée Tri Val De Loir(e). 

Construit à Parçay-Meslay, le centre de tri interdépartemental a accueilli les premiers déchets valorisables à l'automne 2023, pour des phases de tests et de réglages. Conçue et exploitée par le groupe Paprec, leader français de la collecte sélective, cette unité abrite 15 trieurs optiques et 10 équipements de tri mécanique.

Une haute technologie qui explique le coût élevé de cet équipement : 49 millions d'Euros. Un énorme investissement, qui ne devrait toutefois pas se traduire par une hausse des taxes sur les ordures ménagères :

"Le tri des ordures ménagères était déjà effectué auparavant sur d'autres structures, explique Thierry Boulay, PDG de Tri Val de Loir(e). Et les prix sont sensiblement équivalents à ce qui était payé par les collectivités, donc il n'y a aucune raison que, sur cet élément de transport et de tri des emballages ménagers recyclables, il y ait des augmentations. Nous nous sommes regroupés pour satisfaire un besoin collectif, justement parce qu'il y avait un investissement de 49 millions d'Euros, mais il s'agit bien d'un service public, non d'une structure commerciale."

Près de 200 tonnes de déchets jetés dans les poubelles jaunes arrivent chaque jour au centre de Parçay-Meslay. Avant de repartir vers des usines de recyclage, une fois triés et compactés.

Les repreneurs sont majoritairement français mais seul le carton (30% des valorisables, tout de même) est recyclé en Indre-et-Loire, par la cartonnerie Palm, située à Descartes.

Les erreurs de tri dans les poubelles jaunes sont encore trop nombreuses : 20% des déchets qui arrivent au nouveau centre de tri font l'objet d'un refus et finiront en "valorisation énergétique", c'est-à-dire, en fait, brûlés dans les fours de certaines usines...