Carnet rose : Un bouquetin d’Afghanistan, espèce très surveillée, est né au zoo de la Haute-Touche, dans l'Indre

Helsinki, c'est le nom du petit bouquetin d'Afghanistan qui a vu le jour le 11 juillet dernier, à la réserve zoologique de la Haute-Touche, dans l'Indre. Une excellente nouvelle pour cette espèce en danger.
Helsinki, petit mâle markhor (bouquetin d’Afghanistan), est né le 11 juillet 2021.
Helsinki, petit mâle markhor (bouquetin d’Afghanistan), est né le 11 juillet 2021. © Réserve zoologique de la Haute-Touche/MNHN

Les parcs animaliers de la région n’en finissent pas avec leur succès dans le domaine des naissances et de l’insémination artificielle des races à protéger. Après les deux bébés pandas de Beauval, c'est au tour de la réserve zoologique de La Haute-Touche, qui appartient au Muséum National d’Histoire Naturelle, d’annoncer une naissance très attendue.

Un groupe de markhors, autrement dit de bouquetins d’Afghanistan dont l’espèce en danger compterait moins de 3000 spécimens, vit actuellement dans l’Indre au zoo de la Haute-Touche. Leur statut permet la coopération internationale pour le sauvetage des espèces. C’est dans ce cadre qu'en 2020, l’institution, en lien avec le zoo d’Helsinki (Finlande), a prélevé de la semence sur un mâle du parc finlandais prénommé Elmo. Trois femelles ont été inséminées.

"De nombreuses promesses"

Un bébé, Helsinki, a finalement vu le jour le 11 juillet dernier. "Cette naissance représente de nombreuses promesses pour la gestion des programmes de conservation", indique-t-on du côté de la Haute-Touche. En effet, pour ces espèces en raréfaction dans le milieu naturel, les programmes de conservation au sein des parcs zoologiques européens bénéficieraient grandement de la mise en place des techniques de congélation et d’insémination.

"A terme, elles permettront le stockage patrimonial de la génétique de précieux géniteurs. Ces méthodes faciliteront également le brassage génétique, entre sites de conservation parfois éloignés, en évitant le transport d’animaux reproducteurs sur de longues distances", poursuit le communiqué.

Helsinki, lui, vit sa vie et gambade au sein du plus grand parc animalier de France, qui s’étend sur 436 hectares, au milieu des 1500 animaux qu’il accueille. Juste avant lui, c'était un panda roux qui avait pointé son museau, comme nous le rappelle cette publication Facebook.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zoo animaux nature