• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Châteauroux : mise en place d'un référent LGBT au commissariat

L'initiative lancée par Michel Cassagne, directeur de la DDSP à Châteauroux, vise à faciliter le dialogue avec les victimes d'agressions ou discriminations dues à l'orientation sexuelle.

Par Aurélia Abdelbost

Les membres de la communauté LGBT auront désormais un interlocuteur privilégié au commissariat de Châteauroux, chargé de faciliter leurs démarches. Une décision prise dans un contexte national d'augmentation des actes homophobes, puisque même s'il n'y a pas particulièrement eu de plaintes dernièrement à ce sujet à Châteauroux, cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de victimes.

L'idée a été lancée par Michel Cassagne, à la tête de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Indre et commissaire à Châteauroux. Il répond à nos questions.

Comment a germé l'idée d'un référent LGBT au commissariat de Châteauroux ?

Les agressions de membres de la communauté LGBT médiatisées ces derniers temps m'ont émues, particulièrement le fait que deux personnes puissent être agressées parce qu'elles s'aiment. Je suis là pour protéger les faibles et les innocents et la communauté LGBT est une communauté fragile actuellement.
 

Quel est le message que vous souhaitez transmettre à la communauté LBGT ?

À cause d'un passé lointain, c'est souvent une communauté qui a une mauvaise image de la police. La mise en place d'un référent vise donc à faciliter le dialogue, surtout dans un contexte où ces personnes peuvent craindre de ne pas être écoutées. Je veux qu'elles sachent qu'elles seront considérées simplement normalement. Je rappelle qu'agresser quelqu'un en raison de son orientation sexuelle est une circonstance aggravante.
Et ce sera une victoire si d'ici deux ou trois ans, on n'a plus besoin de ce référent.
 

Concrètement, comment ça marche ​​​​​​?

Depuis hier [mercredi 7 novembre, ndlr] un officier de police judiciaire a été nommé référent. Si une personne de la communauté LGBT se présente ou nous contacte par téléphone, le secrétariat pourra la rediriger vers ce policier en priorité, qui saura les accueillir.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Haddad : prison ferme pour le père et les deux oncles de l'élue tourangelle

Les + Lus