Châteauroux : une galerie d’art dédiée aux artistes féminines

Ouverte le 17 septembre dernier, la galerie d’art Maison Melem s’affiche comme un lieu destiné à faire mieux connaître l’art au féminin, en dédiant cet espace aux seules artistes femmes. Muriel Ferstenberg est la première peintre à accrocher ses toiles aux cimaises de la Galerie.

Marina Djedjemel, parisienne de naissance et installée dans l’Indre depuis deux ans ne se laisse pas facilement décourager. Femme de caractère, elle concède volontiers "aimer bouger les codes". C’est grâce à sa fille Melem, un de ses quatre enfants, qu’elle a décidé de créer une galerie réservée aux femmes artistes "la seule du genre" aime-t-elle préciser.  

"Les femmes artistes sont plus subtiles que les hommes, mais bien moins médiatisées"

Elle nous a dit pourquoi ce choix s’est imposé à elle. "Cette subtilité dans les œuvres. On a l’habitude de dire que les femmes sont bien plus intelligentes que les hommes, et bien je pense que ça se ressent aussi dans leur peinture". Devant un autre constat hélas bien trop réel : on parle plus d’art au masculin qu’au féminin, et forte de son expérience, et des réseaux crées, elle a donc mis au point une programmation où les femmes, et les femmes seules seront à l’honneur.

L’idée c’était vraiment de sélectionner des femmes de manière différente. Les galeries traditionnelles ont des codes, et moi j’adore bousculer les codes, alors tout marche au coup de cœur.

Pour la première exposition qui va durer deux mois, Marina  a choisi une artiste française Muriel Ferstenberg.

Muriel Ferstenberg : une œuvre forte à découvrir

"C’est une artiste formidable. Elle travaille beaucoup avec du papier de soie marouflé sur toile, et on l’expose pendant deux mois". Elle a entre-autres collaboré avec le chanteur Francis Cabrel pour l’illustration du coffret de ses vingt ans de carrière, un livre, et des peintures animées pour les clips "la cabane du pêcheur" et "Petite Marie".

Puis viendra une artiste russe qui elle sera exposée un mois. Marina, elle-même chanteuse, et peintre à ses heures, entend bien faire vivre sa galerie. "On aura non seulement des expositions, mais aussi des mini-concerts. J’y ferai la dédicace de mon livre de poésie en présence de poétesses, car il est important aussi de parler poésie, elles viendront dédicacer. Donc il y aura beaucoup d’événements à la galerie".

Marina entend étendre son champ d’activité à d’autres pays, d’autres continents, notamment l’Afrique dont elle se sent proche.

View this post on Instagram

Une publication partagée par Galerie La Maison Melem France (@la_maison_melem_france)

Une fréquentation du lieu encourageante

Depuis son ouverture, la galerie attire des visiteurs en nombre "les gens sont intrigués. Ils voient une galerie d’art créée par une femme pour les femmes. Ils sont assez surpris, ils rentrent, ils regardent et posent des questions" nous assure Marina ravie de ces échanges.

Elle ajoute "ils commentent mon initiative. Beaucoup sont assez contents. Les gens qui entrent sont très enthousiastes d’avoir cette galerie d’art à Châteauroux". Marina espère participer à l’animation et au dynamisme du centre-ville, qui déclare-t-elle le mérite bien, car il y a plein de choses à découvrir ici.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
art culture femmes société