Indre : l'Agence Régionale de Santé décide de stopper les prises de rendez-vous pour le vaccin, sans consulter les élus

On peut dire que le début de campagne de vaccination est cahotique dans le Berry. Xavier Elbaz, maire de Villedieu-sur-Indre dans l'Indre a appris lundi 18 janvier au soir, que l'Agence Régionale de Santé avait fermé la plateforme de réservation pour se faire vacciner. Depuis, l'élu ne décolère pas

© France 3 CVDL

Sites de réservation pris d'assaut, ou manque de doses de vaccin..., à peine la campagne de vaccination pour les plus de 75 ans et les personnes à la santé fragile a-t-elle débuté (le 18 janvier) que des difficultés surviennent. Dans l'Indre, l'Agence Régionale de Santé (ARS) a préconisé la fermeture des inscriptions pour les futures injections et ce, dès le lundi 18 janvier au soir, sans même en informer les élus. Le manque de visibilité sur les approvisionnements expliquerait cette décision.

Dans l'Indre, l'ARS ferme les plateformes de prise de rendez-vous avec l'accord des médecins

Xavier Elbaz, maire de Villedieu-sur-Indre, ne décolère pas. Il a appris "par hasard" lundi 18 janvier que l'Agence régionale de santé, en accord avec les médecins, avait pris la décision de fermer la plateforme de réservation pour se faire vacciner contre le coronavirus, au motif que l'approvisionnement en doses de vaccin manquait de visibilité. 

"Je trouve ça scandaleux", explique Xavier Elbaz."Si on n'a pas assez de doses, on fait avec, mais ce qui est incorrect c'est que les élus, qui sont quand même un rouage important dans l'organisation de la vaccination, n'aient pas été associés à cette décision. On ne nous a pas demandé notre avis."

Dans un communiqué du mardi 19 janvier, l'élu ajoute : " Dans certaines villes et non des moindres, les centres sont déconnectés de Doctolib depuis hier, sans que les maires n'en soient informés encore à cet instant. Que devons-nous dire, ce matin, aux habitants de nos communes ? Les élus, seuls à rendre compte devant nos concitoyens et légitimés par le suffrage universel sont-ils encore décisionnaires ou sont-ils la 5e roue d'un carrosse administratif tout puissant ?"

Dans un tweet, Gil Averous, le maire de Châteauroux s'insurge également sur ce manque de concertation : 

L'ARS a prévu d'informer les élus dans le courant de la journée. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société vaccins