• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Maternité du Blanc : rencontre houleuse entre l'ARS et les défenseurs de l'établissement

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

La délégation du collectif Cpasdemainlaveille est restée enfermée toute l'après-midi dans le bureau du chef de cabinet adjoint de l'ARS Centre-Val de Loire, Christophe Lugnot, ce vendredi 19 octobre. Après une réunion tendue de trois heures, la situation n'a pas bougé d'un iota.

Par France 3 Centre-Val de Loire

"On n'est pas débile, vous nous mentez !" "Pour l'instant, vous n'avez recruté personne ! Vous avez tout orchestré pour que la maternité ferme !", "Sans phrases alambiquées, êtes-vous oui ou non pour la réouverture de la maternité ?"... Les questions et les missives pleuvent de manière incessante depuis plus de deux heures dans les quelques mètres carrés qui servent de bureau au responsable de cabinet de l'ARS, Christophe Lugnot.

Accueilli dans les locaux de l'ARS ce vendredi 19 octobre 2018, les membres de la délégation du collectif Cpasdemainlaveille sont venus obtenir des réponses aux interrogations qu'ils se posent depuis juin dernier. En vain.

Face à eux, Christophe Lugnot, tantôt bras croisés, tantôt mains jointes devant la bouche, se claquemure dans un mutisme presque total. En silence, il écoute et semble même attendre avec impatience la fin de cette rencontre.


"Je n'ai pas à répondre à cette question"

Quand on lui demande s'il est "pour ou contre la maternité du Blanc", il répond qu'il "ne répond pas à cette question" et qu'il n'a "pas à y répondre". Quand il s'essaye à quelques réponses, ses rares tentatives n'apportent pas satisfaction. Elles sont même coupées avant leur fin par les militants, qui affirment être fatigués par cette absence de réponse à laquelle ils font face depuis des mois.

Face au silence de plus en plus présent du chef de cabinet adjoint de l'ARS, les membres du collectif Cpasdemainlaveille y voient le résumé de leur situation : "Votre silence est à l'image de ce que nous vivons depuis quatre mois".

La tension devenant de plus en plus insoutenable, les policiers ont du intervenir afin de mettre un terme à cette rencontre débutée vers 14 heures et qui aura duré toute l'après-midi. Vers 17h25, le collectif Cpasdemainlaveille a quitté les lieux.

Au final, cette journée de mobilisation n'aura abouti à rien : aucune avancée n'a été faite, les questions des défenseurs de la maternité du Blanc sont toujours sans réponses et l'ARS maintient sa position. Difficile d'entrevoir un accord entre les deux partis dans les semaines futures.

Sur le même sujet

Sécurité et effectif policier sur Tours

Les + Lus