Indre : un “banquet des assassins” est organisé à l'hôpital du Blanc par le collectif cpasdemainlaveille

© Christelle Gaujard Besseyre MaxPPP
© Christelle Gaujard Besseyre MaxPPP

Dans le cadre de la mobilisation nationale pour l'hôpital public, le collectif Cpasdemainlaveille se mobilise ce jeudi 14 novembre au Blanc dans l’Indre en organisant un banquet à 12h30.

Par Isabelle Racine

Le collectif Cpasdemainlaveille organise ce qu’il appelle un "banquet des assassins des hôpitaux publics et de la maternité du Blanc" : il invite les citoyens et les habitants de la Brenne à venir partager un repas ce jeudi midi dans son local face à l’hôpital du Blanc. Rendez-vous est donné à 12h30.

"C’est une action symbolique, cynique et politiquement incorrecte : Macron, Buzyn, Averous, Jolivet, Bonnier, Poupet et consorts passent à table. Au menu du banquet des assassins, on se félicite de la privatisation de la santé, on se moque des pauvres et des ruraux… et des femmes." Collectif Cpasdemainlaveille

Les raisons de la colère n’ont pas varié

La maternité du Blanc a fermé il y a un an. C’était en octobre 2018. Une décision des pouvoirs publics menée par l’Agence Régionale de Santé. Depuis, les soignants, les habitants, les politiques se sont mobilisés pour se faire entendre. Occupation de la maternité, manifestation, démission des maires... Rien n'y a fait.

Six accouchements

Six accouchements ont eu lieu dans le département de l’Indre hors de la maternité puisque désormais les femmes enceintes doivent faire une heure de voiture pour se rendre dans une maternité. Le dernier accouchement en date a eu lieu le 8 novembre dernier : une femme a accouché aux services des urgences.

"L’Etat n’a pas de parole. Même les mesures que l’Etat s’était engagé à mettre en œuvre du fait de l’éloignement n’ont pas été tenues. Pas d’hébergement des femmes au Blanc suite à leur accouchement, pas de sage-femme 24/24 sur le territoire pour accompagner les urgences. La logique qui a conduit à cette fermeture est la même que celle qui met en grève des centaines de services des hôpitaux publics : la réduction des moyens publics de la santé." Collectif Cpasdemainlaveille

Cpasdemainlaveille se joint, avec ce repas, à la mobilisation de la Coordination Nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus