Indre : l'entreprise accusée par GreenPeace d'importer du bois illégal visée par une enquête préliminaire

L'effet de la déforestation sur le territoire des Menkragnoti, dans l'Etat du Para. / © Joao LAET / AFP
L'effet de la déforestation sur le territoire des Menkragnoti, dans l'Etat du Para. / © Joao LAET / AFP

En décembre 2019, nous révélions comment GreenPeace avait enquêté sur les entreprises qui profitent de la déforestation de l'Amazonie. Une entreprise de l'Indre est à présent visée par une enquête préliminaire. 

Par Yacha Hajzler

Le parquet de Châteauroux a ouvert le 4 février une enquête préliminaire concernant l'entreprise ETS P. Robert & Cie, basée à Ardentes (Indre). Des soupçons d'importation de bois illégal en provenance du Brésil pèsent sur la firme, après une plainte déposée par GreenPeace.

En 2017, l'association écologiste s'était associée aux autorités brésiliennes pour mettre au jour un système de fraude très élaboré, permettant à des entreprises de s'approvisionner sur des terres protégées, ou habitées par des populations natives. Un dossier sensible, alors que la déforestation de l'Amazonie a plus que doublé en 2019
 

Le dossier confié à la Justice permettait de lier ETS P. Robert & Cie à l'exploitation illégale d'une parcelle brésilienne. L'association avait également apporté des documents attestant de plusieurs amendes infligées à la filiale brésilienne de P. Robert & Cie pour s'être approvisionné auprès de fournisseurs commercialisant du bois illégal. 

L'association tablait sur cette avancée judiciaire, comme l'explique Laura Monnier, conseillère juridique. "Il est rare que les procureurs n'ouvrent pas d'enquête lorsqu'on apporte de tels éléments probatoires, a fortiori dans un contexte où il est demandé par le Ministère de la justice et de l'écologie de se saisir davantage des dossiers environnementaux." 

Sur le même sujet

Les + Lus