Indre: le procès de l'abattoir du Boischaut, accusé d'actes de cruauté sur les animaux, reporté au 20 janvier

En 2018, Boischaut fermait après des accusations de maltraitances graves sur les animaux. Le procès aura lieu le 20 janvier 2021. 

L'entrée de l'abattoir du Boischaut, dans l'Indre.
L'entrée de l'abattoir du Boischaut, dans l'Indre. © MAXPPP
Le procès de l'abattoir du Boischaut aura lieu le 20 janvier, a annoncé ce 15 octobre l'avocate de l'association L214, Me Caroline Lanty. Initialement prévu mercredi 14 octobre, le procès a été reporté à la demande de la défense du gestionnaire de l'établissement public, la communauté de communes de La Châtre-Sainte-Sévère, selon Me Lanty. 

En novembre 2018, l'association de défense des animaux avait publié des vidéos de bétails suspendus par une patte, découpés alors qu'ils étaient encore conscients. Ces révélations avaient conduit la préfecture de l'Indre à suspendre les activités de l'abattoir de manière provisoire. L'établissement, où environ 17 000 animaux sont équarris chaque année, avait finalement rouvert en août 2019, après 9 mois de fermeture.   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
abattoirs agriculture économie animaux nature justice société