Municipales 2020 : au Blanc, la gauche s'organise pour faire front

Arrivé juste derrière le candidat divers centre Gilles Lherpinière, le candidat de la gauche Jean-Paul Chanteguet est à la manoeuvre pour le second tour.
Le couperet est tombé pour Annick Gombert. La maire sortante du Blanc (Indre), se retrouve en ballotage défavorable avec 18.14% des suffrages. La quadrangulaire du second tour l'opposera au candidat divers centre Gilles Lherpinière, arrivé en tête avec 35.65% des voix ; au candidat de la gauche Jean-Paul Chanteguet, 22.46% ; et à la candidate divers droite Françoise Perrot, 17.47%.

A la tête de la commune du Blanc depuis 2015, Annick Gombert s'est battue plusieurs années aux côtés des défenseurs de la maternité de proximité du Blanc, dont la fermeture avait finalement été actée en février 2019. Elle qui avait été nommée après le décès du maire Alain Pasquier s'était sentie "moralement obligée d'appliquer le programme de [s]on prédécesseur, qui était un ami" avait voulu asseoir sa légitimité en présentant sa propre candidature.
 
Un pari perdu ? A voir. Annick Gombert était hier "en discussion sur la conduite à tenir" et n'a pas pu nous répondre pour le moment.
 

La gauche enfin d'accord ?


Joint ce 16 mars, Jean-Paul Chanteguet avait une perspective déjà plus volontariste. Deuxième au résultat des suffrages, il a atteint le score qu'il espérait en l'absence d'un accord au premier tour avec la liste écologiste d'Alain Chancel.

"Compte-tenu du résultat qui est le mien, j'ai aujourd'hui la possibilité de constituer une liste de rassemblement qui pourrait regrouper des membres de la liste de Mme Gombert et de celle de Mr Chancel, estime Jean-Paul Chanteguet. Ce serait une liste gauche-écologie, j'y travaille bien entendu, sachant qu'un certain nombre d'incertitudes se posent quand au maintien du second tour. Mais il est important de prendre les contacts, et c'est ce que je fais."

La candidate de la droite François Perrot, arrivée en 4ème position, s'est exprimée auprès de La Nouvelle République, se disant "franchement déçue" et excluant toute idée d'alliance.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections